Les ventes mondiales de téléphones mobiles devraient ralentir en 2008

L'affaiblissement de la conjoncture économique mondiale affectera la croissance des ventes de téléphones mobiles cette année, estime le cabinet d'études Gartner.

2 mn

Le marché mondial des mobiles devrait être affecté par le contexte économique morose. C'est ce qui ressort d'une étude de l'institut Gartner publiée ce mercredi. Les ventes mondiales de téléphones mobiles, qui s'effectuent surtout dans les pays dits "émergents" augmentent encore au deuxième trimestre de 11,8% soient 305 millions d'unités, mais devraient ralentir au troisième trimestre. Pour l'année, Gartner table quand même sur une croissance de ce marché de 11% avec 1,28 milliard de mobiles vendus, à comparer avec les 16% de hausse en 2007.

"L'environnement économique affecte les ventes de mobiles sur les marchés matures comme dans les pays émergents", explique l'analyste Carolina Milanesi, citée dans le communiqué. "Les consommateurs devant faire face aux prix élevés des carburants et de l'alimentation et à une inflation en hausse, le taux de remplacement est faible", ajoute-t-elle.

En Europe, les ventes de téléphones mobiles ont baissé de 16% au premier trimestre et de 8% le trimestre suivant avec 42 millions de mobiles vendus. "Il y a de la faiblesse un peu partout, à l'exception de l'Allemagne et de la France, deux marchés forts", note encore Carolina Milanesi. De son côté Nokia, numéro un mondial du secteur, table sur une baisse du marché en euro en 2008.

A l'inverse, les ventes dans les pays émergents tirent les ventes mondiales. L'an dernier, 63% des téléphones ont été vendus dans ces marchés en développement, selon Strategy Analytics. La région Asie/Pacifique progresse, avec plus de 115 millions d'unités vendues au deuxième trimestre 2008 mais moins fortement que sur la même période il y a un an (20,5% contre 40%).

Le numéro un mondial, le finlandais Nokia, est celui qui a le plus profité de la forte croissance des ventes dans les marchés émergents, avec un peu plus de 120 millions de téléphones vendus, sa part de marché grimpe à 39,5% au deuxième trimestre contre 36,7% sur le trimestre comparable de 2007.

Le coréen Samsung, qui atteint les 15% de parts de marché mondial avec plus de 45 millions de terminaux écoulés, se place loin devant Motorola, moins d'un an après lui avoir ravi sa place de numéro deux.

L'américain est en perte de vitesse avec 30 millions de mobiles vendus, soit 10% de parts de marché, alors que sur la même période l'an passé il en avait écoulé plus de 39 millions (14,5% de parts de marché).

Le coréen LG et le nippo-suédois Sony Ericsson conservent respectivement leurs quatrième et cinquième places avec près de 7% et 9% de parts de marché.

2 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.