La Bourse de Paris repique du nez

 |  | 438 mots
Lecture 2 min.
Le CAC 40 a reculé de 1,2% ce lundi mais est resté au dessus des 4.300 points.

Après deux semaines de hausse, la Bourse de Paris finit dans le rouge ce soir. Le CAC 40 cède 1,2%, à 4.324 points.

C'est Michelin qui affiche la plus forte baisse de l'indice parisien : -4,83% à 45,49 euros. Selon des rumeurs de marché, le groupe de pneumatique devrait publier mercredi des résultats semestriels en dessous de ses objectifs.

Dans le sillage de Michelin, les constructeurs automobiles sont à la peine. D'autant plus que le numéro un mondial Toyota a abaissé ses prévisions de ventes mondiales pour 2008. Peugeot cède 3,34% à 32,36 euros. Et Renault perd 2,97% à 55,13 euros.

Dans le rouge également, EADS : -4,46% à 12,19 euros, malgré une nouvelle commande d'avions Airbus de la part de la compagnie Emirates. Le marché retient plutôt les déclarations du patron de la filiale Airbus, Thomas Enders, qui a déclaré à la presse allemande que les problèmes d'assemblage de l'A 380 n'étaient toujours pas réglés.

Forte baisse aussi pour GDF Suez, qui doit publier ses résultats semestriels jeudi. Le titre GDF Suez recule de 3,66% à 40,27 euros.

Dans le secteur des services à l'environnement Veolia cède pour sa part 3,94% à 33,35 euros.

A noter également dans les baisses, celle de Schneider Electric. L'action perd 2,17% à 68,73 euros. L'équipementier électrique a annoncé le rachat du canadien Xantrex, spécialiste du marché des onduleurs, pour 262 millions d'euros.

De son côté, Carrefour recule de 2,51% à 34,12 euros. Les actionnaires ont entériné le changement de structure du distributeur, qui devient une société à conseil d'administration.

Du côté des hausses cette fois, c'est le sidérurgiste ArcelorMittal qui prend la tête du CAC. +2,41% à 50,97 euros. Le groupe a annoncé vendredi soir que ses profits au deuxième trimestre devraient afficher une hausse de 51%. Les résultats doivent être publiés mercredi.

Egalement dans le vert, Danone qui profite des résultats supérieurs aux attentes de l'américain Kraft Foods. Le titre gagne 2,17% à 49,34 euros.

EDF est également bien orienté. +1,5% à 55,17 euros. L'électricien pourrait entériner cette semaine le rachat du très convoité British Energy.

Total profite pour sa part de légères tensions sur les cours de l'or noir. L'action gagne 1,27% à 48,99 euros.

Sur le reste du SRD, le titre Ilog est toujours suspendu à la hausse. L'américain IBM a annoncé le rachat de la SS2I pour 215 millions d'euros.

Pour finir, pour les devises et les marchés pétroliers, les cours de l'or noir évoluent à la hausse en raison de nouvelles tensions au Nigéria. Le baril WTI américain est à 124,43 dollars et le baril de Brent de la Mer du Nord à 125,92 dollars.

Sur les changes, 1 euro vaut 1,5754 dollar.

(également disponible en vidéo sur votre site latribune.fr)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :