Convoité par BHP Billiton, Rio Tinto riposte avec l'annonce d'une nette hausse de production

 |   |  214  mots
Le groupe minier anglo-australien compte sur une progression de près de 9% par an pendant sept ans. De quoi inviter un éventuel acheteur à y mettre le prix... ou à passer son chemin.

Bonnes perspectives pour le groupe minier anglo-australien Rio Tinto, toujours convoité par son compatriote BHP Billiton - qui veut le racheter pour 178 milliards de dollars soit 114,2 milliards d'euros - et porté par la hausse de la demande et des prix des minerais et matières premières (ceci expliquant cela).

Il prévoit ainsi une progression annuelle de sa production de 8,6% jusqu'en 2015, ce qui porte le titre, en hausse ce jeudi de 1,03% à 62 livres à la Bourse de Londres. Une façon pour le groupe et son directeur général Tom Albanese de monter que Rio Tinto n'a besoin de personne pour se développer et que de, toute façon, il faudrait en payer un prix très élevé. Selon lui, la demande mondiale de métaux et de minerais pourrait doubler d'ici 2022.

Parmi les grands projets de développement du groupe, on peut citer La Granja au Pérou avec des gisements identifiés de 2,77 milliards de tonnes de cuivre et de zinc, Simandou en Guinée, avec de nouvelles ressources estimées à 2,25 milliards de tonnes de minerai de fer ou l'US Resolution Project dans l'Etat américain de l'Arizona, avec 1,34 milliard de tonnes de ressources de cuivre. Rio Tinto lorgne également la Chine. Il n'exclut pas des développements via des partenariats.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :