Enel prend le contrôle d'un des grossistes russes en électricité

 |   |  227  mots
A la suite d'une OPA, le numéro un italien de l'électricité Enel a porté sa participation de 37,15% à 52,89% dans le capital de la compagnie de production d'électricité russe OGK-5.

Enel, le numéro un italien de l'électricité Enel, annonce ce vendredi avoir porté sa participation de 37,15% à 52,89% dans le capital de la compagnie de production d'électricité russe OGK-5 sur lequel il a lancé une OPA. Il s'gait encore d'un résultat provisoire de l'offre dont les résultats définitifs seront connus dans les prochains jours.

Enel avait acquis sa participation initiale à l'occasion d'une mise aux enchères en juin 2007 qui s'inscrivait dans le cadre d'un processus de privatisation des six entreprises "grossistes" de production d'électricité en Russie, les OGK, issue du monopole d'Etat, SEU.

Ainsi, l'allemand E.ON a acquis OGK-4 qui exploite cinq centrales (quatre à gaz et une à charbon), soit 6% de la capacité totale de production d'électricité thermique de Russie. EDF est pour sa part candidat au rachat d'OGK-1.

OGK-5 détient quatre centrales thermiques soit 4% de la production d'électricité russe. Le groupe a réalisé au premier semestre 2007 un chiffre d'affaires de 13,75 milliards de roubles soit 382 millions d'euros pour un bénéfice net de 33 millions.

Si la Russie a lancé ce processus de privatisation, malgré la puissance de son champion de l'énergie Gazprom, c'est que la modernisation de ses infrastructures énergétiques nécessiterait des sommes colossales de l'ordre d'une centaine de milliards d'euros et que Moscou préfère obtenit pour cela l'appui de capitaux étrangers.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :