Allianz plombé par ses activités bancaires

Le résultat net a été amputé des deux tiers au premier trimestre en raison de nouvelles dépréciations sur la filiale Dresdner Bank.

On disait les assureurs plutôt bien protégés face à la crise du subprime. A part ceux qui sont très présents aux Etats-Unis... et ceux qui disposent d'une forte activité dans la banque, notamment la banque d'investissement.

C'est la talon d'Achille du géant allemand de l'assurance Allianz qui affiche ce mardi un plongeon de 66% de ses bénéfices trimestriels en raison des dépréciations qu'il a du passer pour sa filiale bancaire Dresdner, acquise en 2001 pour 23,5 milliards d'euros et qui lui a causé beaucoup de problèmes depuis.

Le résultat net part du groupe est ainsi passé de 3,2 à seulement 1,1 milliard d'euros. Il a été amputé de 900 millions d'euros par ces dépréciations qui avaient déjà atteint 1,3 milliard en 2007. Le résultat opérationnel a reculé de 2,9 à 1,8 milliard sur la période.

Du coup, le directeur financier, Helmut Perlet, a prévenu qu'atteindre les objectifs financiers restait faisable mais serait plus difficile.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.