Avis d'expert : apprendre à déléguer ses activités

 |  | 559 mots
Carole Bonnier, directeur scientifique de l'European Executive MBA ESCP-EAP, montre comment le cadre préparant un MBA doit réorganiser ses activités professionnelles.

L'inscription en MBA relève parfois du parcours du combattant. Avant de se présenter le candidat doit avoir obtenu l'accord de son entreprise et aussi celui de sa famille pour participer à un programme de formation lourd qui va changer considérablement l'organisation de son temps.

L'accord de l'entreprise ne se résume pas à une question de financement du programme. Il y a des cas où l'entreprise contribue financièrement, mais laisse au futur participant l'entière responsabilité de combiner sa charge habituelle de travail et ses nouvelles obligations de formation. C'est une lourde responsabilité, même pour un "haut potentiel", qui n'est pas encore totalement rompu à toutes les subtilités du management.

Affronter le regard des autres

S'engager dans un programme Executive MBA est un acte managérial fort. Le futur participant devra non seulement gérer différemment son activité, mais également réorganiser celle de ses subordonnés. Il devra aussi affronter le regard des autres. Celui de sa hiérarchie qui sera, dans certains cas, plus exigeante et lui demandera des retombées immédiates des enseignements qu'il a reçu. Celui de ses subordonnés qui pourront, éventuellement, interpréter les absences occasionnées par le programme MBA comme un désinvestissement de leur responsable.

Négocier la phase de transition

Nous sommes soucieux, à ESCP-EAP, d'accompagner et d'aider nos participants de l'European Executive MBA, non seulement pendant la durée de 18 mois du cursus mais également tout au long du processus de sélection. Notre équipe a apporté des solutions aux futurs participants pour qu'ils négocient le mieux possible cette phase de transition.
Lors de nos entretiens de sélection, nous cherchons systématiquement à examiner avec le candidat la possibilité de déléguer une partie de ses activités pour les dix mois à venir. Nous sommes particulièrement attentifs à chaque cas particulier et n'hésitons pas à proposer de différer d'un an son intégration dans l'European Executive MBA, lorsque nous constatons qu'il ne pourra pas transférer une partie de ses responsabilités parce qu'il vient de prendre un nouveau poste.

Réflexion sur son métier

Une fois le candidat admis dans notre programme nous lui proposons de l'aider à organiser son processus de délégation grâce à des enseignements en ligne conçus en partenariat avec Crossknowlege. Ces modules, extrêmement opérationnels et interactifs, expliquent quelles activités déléguer et comment réaliser et suivre avec succès cette opération. Ils permettent ainsi d'éviter les pièges classiques inhérents à ce processus, mais leur véritable valeur ajoutée est la réflexion profonde sur son propre métier de manager et sa surface de contrôle.

Augmenter son efficacité

Le futur participant prend alors conscience qu'organiser sa délégation de responsabilité lui permettra de s'élever dans sa fonction. Il va naturellement se dégager du quotidien afin d'être plus disponible pour le moyen et long terme et augmenter son efficacité en se concentrant sur l'essentiel. Il contribuera également à faire grandir ses collaborateurs en favorisant leur développement personnel par la responsabilité et la prise d'initiative.
Enfin, le participant à notre MBA pourra à tout moment parfaire ses qualités de manager international grâce au portefeuille d'enseignements optionnels offerts sur l'ensemble de nos campus européens.

(Les titres et intertitres sont de la rédaction)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :