Total : légère baisse des résultats mais production en hausse

 |   |  462  mots
Le groupe pétrolier français Total a dégagé en 2007 un bénéfice net ajusté en baisse de 3% à 12,203 milliards d'euros, sans atteindre un record comme en 2006 avec 12,585 milliards d'euros. Contrairement aux autres majors du secteur, Total a vu sa production augmenter de 1,5%

Le groupe pétrolier français Total a dégagé en 2007 un bénéfice net ajusté en baisse de 3% à 12,203 milliards d'euros, sans atteindre un record comme en 2006 avec 12,585 milliards d'euros, mais s'est distingué des autres majors par une hausse de 1,5% de sa production.

Cette baisse s'explique par la faiblesse du dollar par rapport à l'euro, souligne Total. En dollars, le bénéfice net ajusté augmente de 6% à 16,723 milliards de dollars. En 2006, le bénéfice net ajusté de Total avait atteint un record à 12,585 milliards d'euros. Le bénéfice ajusté, utilisé chaque année comme chiffre référence par Total, s'entend notamment hors éléments exceptionnels. Le bénéfice net a lui augmenté de 12% à 13,181 milliards d'euros. Total a dégagé en 2007 un chiffre d'affaires en hausse de 3% à 158,752 milliards d'euros. Le dividende 2007 augmente de 11% à 2,07 euros par action.

Au quatrième trimestre le résultat opérationnel ressort à 6,7 milliards en hausse de 23% par rapport au quatrième trimestre 2006 ou en hausse de 38% exprimé en dollar. Le résultat net ajusté s'élève à 3,1 milliards (+14%) en moindre progression que l'opérationnel.

Le résultat opérationnel net ajusté des secteurs recule de 1% à 12,231 milliards d'euros. Le quatrième groupe pétrolier mondial (avec l'américain Chevron) a augmenté sa production de 1,5% à 2,391 millions de barils équivalent pétrole par jour, alors que ses concurrents ont tous enregistré une baisse de leur production sur l'année.

S'agissant des perspectives, Total prévoit une hausse "significative" de la production en 2008 et confirme qu'il vise une hausse annuelle moyenne de 4% sur la période 2006-2010. Il ajoute que les investissements devraient atteindre 19 milliards de dollars environ en 2008.

Total a commencé à céder en 2007 0,4% du capital du groupe pharmaceutique français Sanofi-Aventis, pour en détenir au 31 décembre 13,06%, a indiqué mercredi le groupe pétrolier français dans son communiqué de résultats annuels. Total "a continué" à céder des parts depuis le début de l'année, a-t-on appris auprès d'un porte-parole du groupe, dont la politique à cet égard est de vendre "au fil de l'eau" sa part dans le groupe de pharmacie.

Total n'exclut pas de se lancer dans un autre projet nucléaire
"Le nucléaire n'est par le métier de base de Total. Nous verrons bien si nous nous sentons capables de nous lancer dans une aventure nouvelle. [Mais] ce n'est pas pour demain", indique le directeur général de Total, Christophe de Margerie, ce mercredi. Total prendra une décision "d'ici 5 à 10 ans", précise Christophe de Margerie. Il exprime "plus d'intérêt pour la partie amont de la chaîne" nucléaire (mines, réacteurs) que pour la partie aval (retraitement de l'uranium)". Total participe à un partenariat avec Suez et Areva pour proposer des EPR aux Emirats Arabes Unis.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :