L'OL sur le banc de touche

L'Olympique Lyonnais a creusé ses pertes au premier semestre de son exercice 2009/2010.
(Crédits : Tribune)

Le seul club de foot coté à Paris fera-t-il un jour ses adieux à la Bourse, à l?image de nombre de ses concurrents britanniques, dépités par l?évolution de cours sensibles à la moindre blessure d?un joueur phare ? Peut-être. L?action de l?Olympique Lyonnais ne vaut plus que 7,05 euros, contre 24 euros lors de l?introduction en Bourse du club de foot, en février 2007. Et ce ne sont pas les résultats publiés ce jeudi qui redonneront du baume au c?ur des investisseurs. Au cours du premier semestre de son exercice 2009/2010, clos le 31 décembre, l?OL a accusé une perte nette de 8,7 millions d?euros, contre 2,4 millions un an auparavant.

Comme il semble loin, le temps où le club caracolait en tête du championnat de France, de 2002 à 2008 ! Moins alerte sur le terrain, le groupe a donc vu ses recettes de billeterie diminuer. Idem pour ses droits télévisuels, qui représentent un tiers environ de son chiffre d?affaires. L?action a cédé 0,42 % ce mardi, ce qui porte sa chute à 8,44 % depuis le 1er janvier. Et réduit sa capitalisation boursière à 93 millions d?euros, alors que la valeur des joueurs du club est évaluée à? 209 millions d?euros par le spécialiste Transfertmarkt.


 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.