Hermès International, précieux catalyseur pour LVMH

 |   |  290  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le célèbre maroquinier est désormais, avec Louis Vuitton, l'un des actifs les plus rentables du groupe dirigé par Bernard Arnault

Hermès International a plus d'un tour dans son sac. Quelques mois après la montée à la hussarde de Bernard Arnault dans son capital, le célèbre maroquinier montre que sa valorisation boursière ne tient pas qu'à la perspective de le voir un jour peut-être intégrer totalement le giron de LVMH. Ses multiples de capitalisation (37,8 fois les bénéfices estimés en 2011) sont certes bien supérieurs à la moyenne du secteur, mais cela n'empêche pas, comme aujourd'hui, les investisseurs de continuer d'amasser des titres.

La dimension spéculative n'explique pas tout. Il convient d'admettre que les fondamentaux d'Hermès International ont de quoi défier les pronostics les plus optimistes. En dépit des événements du Japon, le groupe est parvenu a accélérer sa croissance organique qui est passée de 19% en 2010 à 20,7% au premier trimestre 2011, avec une stabilisation des ventes dans l'archipel. Les carrés de soie et autres accessoires s'arrachent comme des petits pains.

En clair, Hermès reste clairement au-dessus du lot et justifie de plus en plus sa prime boursière par rapport au reste du secteur. Faisant au passage, les bonnes affaires de LVMH, dont le cours est depuis fin 2010 de plus en plus corrélé à celui du sellier. Et pour cause : Hermès figure désormais parmi ses actifs les plus rentables aux côtés d'autres marques comme Louis Vuitton. Si l'on se fie aux estimations, son taux de marge opérationnel avoisinerait les 28% en 2011 contre moins de 5% pour Bulgari au premier trimestre. Les seuls 20% du capital mis en équivalence dans les comptes de LVMH rapporteraient, cette année, 30 millions d'euros de plus que la totalité du résultat net escompté pour Bulgari en 2011.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/05/2011 à 16:37 :
Ha! quel bonheur d'avoir des compétences dans les conseils d'administration et des pointures de grandes qualité Mme Chirac une visionnaire un carnet d'adresses mais est-il utile à M.Arnault j'ai un doute et Mme Woerth vite recasée après l'affaire Bettencourt quel bonheur de votre cette France des amis qui savent s'épauler, un vrai conte de fée de la compétence!!!!!
Par contre M. Arnault semble être un mauvais joueur, voir l'affaire Carrefour où le personnel ne semble pas compter mais au fait ce personnel n'est pas dans le cercle des amis voilà son erreur un personnel pauvre sans carnet d'adresses quel malheur
.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :