Leweb12 : LendingClub, une nouvelle manière d'emprunter intelligemment

 |   |  293  mots
Renaud Laplanche, fondateur de LendingClub. Copyright LeWeb
Renaud Laplanche, fondateur de LendingClub. Copyright LeWeb
Grâce à cette plateforme, emprunteurs solvables et prêteurs peuvent se rencontrer en ligne, dans une optique "gagnant-gagnant". L'argent investi rapporte plus qu'à la banque et le coût de l'emprunt est moindre pour le consommateur.

"Un moyen d'investir et d'emprunter plus intelligemment". Telle est la devise de la plateforme LendingClub. Ce projet permet, grâce à la technologie, de réunir en ligne des investisseurs et des emprunteurs solvables. Ainsi l'emprunteur peut avoir accès à un prêt dont le taux sera nettement inférieur à ceux proposés par les établissements teraditionnels. De la même manière, les investisseurs verront leur argent fructifier plus vite grâce à des taux supérieurs à ceux des banques.

"Réduire les coûts grâce à la technologie"

Cette idée, Renaud Laplanche, le fondateur de LendingClub l'a eue en 1999. En regardant de plus près les conditions liées à sa carte de crédit, il se rend compte que lorsque l'argent est placé à la banque, cela rapporte environ 1%, tandis que lorsque vous êtes débiteur, vous payez l'argent à un taux aux alentours de 15 à 18%. Et lorsqu'on fait appel à un établissement traditionnel pour emprunter, le taux est généralement compris entre 5 e 7%. De plus, le processus est très long. "Cela nécessite beaucoup d'étapes et d'infrastructures", précise Renaud Laplanche. C'est donc cet "énorme spread" qui donne l'idée à l'entrepreneur de se lancer dans un business entre particuliers.

"Un autre regard sur la technologie"

Le Lending Club permet ainsi d'optimiser les conditions d'emprunt, grâce à la technologie. Mais il s'agit moins de démocratiser le prêt, que de réduire les coûts. Porter "un autre regard sur la technologie qui n'est pas là pour créer quelque chose de nouveau mais pour améliorer un produit déjà existant", analyse Renaud Laplanche.

Et le succès est au rendez-vous. Pour preuve, la croissance de l'entreprise, qui a été quasi stationnaire pendant longtemps, est désormais sur une pente exponentielle.


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/12/2012 à 16:35 :
il faut de l'innovation dans le monde bancaire ... j'aime bien la citation "Porter un autre regard sur la technologie qui n'est pas là pour créer quelque chose de nouveau mais pour améliorer un produit déjà existant"
a écrit le 06/12/2012 à 15:57 :
Je suis allé sur le site de lendingclub.com mais c'est réservé aux investisseurs US
Je vais donc essayer de prêter sur cette nouvelle plateforme Pret d'Union - je lutte pour trouver des investissements rentables ... là ils proposent 5.5%/an moins 1% de défaut soit 4,5%/an - super intéressant quand l'AV est en train de tomber à 2,5% et les DAT sont à 0.3% ...
Le seul défaut c'est que c'est une boite jeune mais ça semble sériex (il sont un agrément de la Banque de France)
a écrit le 06/12/2012 à 15:26 :
Je vous conseille aussi de regarder le petit frère français: Prêt d'Union (www.pret-dunion.fr). Ils sont agréés par la Banque de France et ont déjà octroyé, je crois, pour plus de 10 millions d'? de crédits en moins d'un an. Ils ont au capital X. Niel qui justement aime les business modèles dans lesquels on ne prend pas les consommateurs pour des pigeons.
a écrit le 06/12/2012 à 15:11 :
Cela permettra d'éviter ces fonds qui ne sont rien d'autre que des appendices de banques qui ne raisonnent qu'en chiffres et intérêts. Payer des intérêts sans intérêts, quel est l'intérêt?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :