Année noire pour la Bourse de Paris qui a perdu 42,68% en 2008

 |   |  570  mots
La Bourse de Paris vient de vivre la pire année de son histoire. Pour ses 21 ans, le CAC s'est offert un plongeon de 42,68%, dans un marché désorienté par la crise financière mondiale. Ce sont plus de 600 milliards d'euros de pertes potentielles.

Année noire à la Bourse de Paris, comme pour l'ensemble des places boursières de la planète. Ce mercredi 31 janvier, le CAC, l'indice phare de la place parisienne, affiche une chute de 42,68% de sa capitalisation boursière, soit plus de 600 milliards d'euros de pertes.

L'ensemble des valeurs qui la composent termine l'année dans le rouge. Dexia arbore le titre peu envié de plus forte dégringolade de l'année. La banque franco-belge a vu sa capitalisation boursière fondre de 81,41% en 2008. Le secteur automobile, lui aussi a dérapé. Renault a perdu 80,88% de sa valeur boursière et Peugeot 76,57%.

La première partie de l'année a été particulièrement dure pour les valeurs financières, prises dans les filets de la crise du "subprime", les entreprises fortement exposées aux marchés émergents et à la hausse du pétrole réussissant à tirer leur épingle du jeu.

Mais au deuxième trimestre, la thèse du "découplage" entre les économies occidentales et celles en développement s'est effondrée. La crise financière s'est transformée en crise économique mondiale et les cours du brut se sont effondrés, après avoir atteint un plus haut niveau historique à 147 dollars le baril en juillet. En conséquence, c'est l'ensemble des valeurs cotées qui a plongé en Bourse.

Seules quelques valeurs dites "défensives" ont réussi à limiter la casse sur le CAC. GDF Suez n'a ainsi perdu que 11,69% de sa valeur en 2008, France Télécom affiche un recul de 18,93% de sa capitalisation boursière et Essilor une baisse de 23,09%.

Sur le SBF 120, une seule et unique valeur termine l'année sur un bilan positif: Hermès International. Le titre du groupe de luxe a progressé de 15,69% cette année, les investisseurs tablant sur son entrée dans les valeurs du CAC 40. Mais cette performance est légèrement faussée par le très faible flottant du groupe.

Plongeon des valeurs industrielles cycliques

Selon une étude de "Fidelity International", 2008 a vu l'émergence de "deux tendances de fond au sein du classement de l'indice CAC 40". D'une part, les valeurs cycliques, en particulier industrielles, ont fortement baissé, notamment en raison des évolutions de coûts des matières premières et du ralentissement économique mondial. D'autre part, les valeurs défensives, liées à la consommation et à la santé, ont confirmé leur caractère défensif.

Du point de vue de la structure du CAC 40, cela se traduit par le plongeon du poids des constructeurs automobile dans l'indice. Peugeot est ainsi passé de la 35ème à la 39ème place. Quant à Renault, la chute est encore plus vertigineuse. Le titre a chuté de treize places, il pointe désormais en 33ème position. Le sidérurgiste ArcelorMittal, lui, est tombé de la 8ème à la 14ème place et Saint Gobain ne figure plus qu'en 19ème position, contre la 14ème il y a un an.

A l'inverse, GDF Suez a fait son entrée dans le trio de tête des poids lourds du CAC. Il y a remplacé BNP Paribas, qui après avoir bien résisté à la crise début 2008, a beaucoup souffert durant la deuxième partie de l'année. Dans leur ensemble, les grandes sociétés ont mieux résisté que les petites entreprises, selon l'étude de "Fidelity". Ainsi, le CAC small 90 a enregistré un repli annuel supérieur à celui de son grand frère CAC 40, de 53,57%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
la bourse est malade....qu'ELLE CREVE!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La bourse descend de plus en plus et rien ne semble arrêter cette dégressivité.Ce cheminement commence à me faire peur car il y a un risque de buter sur la philosophie des "malthusiens"où rien n'est plus utile si ce n'est notre nation et l'Union Européenne.Comme l'existence de ce procédé n'est pas j'espère à l'ordre du jour ,ces milliards d'euros qui vont être avalisés et le sont déjà d'ailleurs par le Président et son chef du gouvernement vont faire souffler de raison et de coeur une remontée active s'engageant dans une meilleure existence existentielle de La France{Employeurs et salariés).
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Encore raté, Mr le Président, tout à foiré comme d'habitude a part la com'

Sans emploi ça va être dur de travailler plus !

a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
En 1987, quand j'ai vu que Gorbatchev était sérieux avec sa Perestroïka, je l'ai exhorté à ne point rejeter l'Enfant avec l'Eau du Bain mais cet homme sans caractère et sans inspiration l'a fait "pour éviter une guerre civile"? Le démantèlement de l'URSS a suivi le triomphe du capitalisme! Je savais que ce triomphe serait éphémère mais j'ignorais évidemment que sa crise était si, proche et si grave! Ce système est le pire corrupteur que l'humanité ait inventé : Une économie sans éthique foncièrement n'est pas viable! Seul un socialisme spirituel, hautement inspiré, hautement moral peut apporter une Solution solide et durable mais il me faudrait plus d'espace pour développer cette nouvelle philosophie. Pierre Bothy,
Philosophe chrétien, écologiste et socialiste
Fondateur de la Philosophie de La Vérité, de La Vie et de l?Amour !
33, aux Trois Bonniers, B 5020 Vedrin - Namur,
Région wallonne, BELGIQUE-EUROPE.
Tél.: 032 / 081-21 11 58 GSM : 0485 62 18 51
eMail : vt6410544@tele2allin.be Site : (en projet)
Email 2 : pierre.ludovic.alexis.bothy.be@caramail.com
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les investisseurs irrationnels ont pris le dessus dans la deuxième moitié de l'année 2008 et le mouvement de tendance à la baisse ne s'est pas encore terminé. Un article passionnant sur les comportements boursiers sur http://ecofi.blog.lemonde.fr/2009/02/03/comportement-boursiers-et-evolution-des-marches/
ecofi
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le vieux routier de la politique. a écrit....et vive les goulags et tout le bataclan inspiré de ces gens qui savent ce qui est bon pour les autres et qui se veulent maître du bonheur d'autrui. C'est en effet en période de crise que l'on voit apparaître de ces grands philosophes aux pieds plats....Que Monsieur Pierre Bothy alexis ludovic prenne la peine de lire "Animals farms"...il s'y retrouvera dans le grand cochon!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ne croyez-vous pas qu'il faudrait arrêter de ressasser que nous sommes dans la crise, au fond du gouffre et que c'est la mort qui nous attend. De grâce, un peu d'optimisme, regardons devant et repartons vers de meilleures destinées comme l'on fait avant nous les resistants pendant la guerre, qui ont certainement eu plus peur que nous.

Fini, les articles dépassés qui veulent nous démoraliser, qu'ils ne viennent plus nous rappeler que nous avons failli à cause d'une autre nation qui semble déjà oublier.

Courage! Nous y parviendrons.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
cette information c'est du réchauffé est c'est aussi de l'intox..... si des banques ont fait du-60% et plus ce nest pas le cas de la plupart des bonnes valeurs Françaises de fond de PEA......la moyenne ne veut dire que la moyenne.......arretez de démoraliser le client c'est le moment d'acheter ces bonnes valeurs de fond de PEA.....essilor , alstom , suez environnement , cnp assur ,etc
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
si vous le dites tous les jours on va finir par le croire.....arretez de nous servir du réchauffé remplissage
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

sans l'épouvantail ISF la bourse Française se porterait mieux et les Français délocaliseraient moins leur argent ...... dites le..... les FIP et autres defiscalisants sont des attrape C.... bouclier et plafond ne profitent qu'aux tres grosses fortunes et ce sont les petits riches qui paient l'ISF plein pot ..... dites le....dites pouquoi arcelor et pechiney n'ont pas été défendus par des capitaux Français.... q'attendez vous pour faire régulièrement le procès de l'épouvatail ISF et pour montrer que pour un contribuable Français les dividendes (comme les revenus locatifs) sont imposés deux fois ....une fois a la CSG et une fois de plus avec les revenus..........ce serait plus utile que ressasser les pertes de la bourse Française dues aux ventes des fonds de pension US en mal de liquidités........
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
"Année noire pour la Bourse de Paris qui a perdu 42,68% en 2008"
Je ne comprends pas pourquoi tout est toujours orienté vers le négatif dans les articles de presse. C'est tout de même simple d'essayer d'être positif, et cela donne au moins un peu plus le moral. Il suffirait par exemple de dire que 2008 est une excellente année par rapport aux perspectives de 2009.
Voilà ! C'est tout de même simple la vie. PO-SI-TI-VONS !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
arretez de ressasser votre intox ...... la bourse Françaice s'assainit et perd ses fonds de pension et edge fonds vautour US ....c'est formidable il faut en profiter pour se constituer un remarquable PEA
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
la bourse a perdu 42,68% en 12 mois en 2008
mais autant que je sache ,déjà en deux mois elle en perd
21,24%, à ce rythme on va vers le- 80%;
bonjour les dégâts.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
sortons du capitalisme la vie n est pas un pari

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :