Les Bourses asiatiques en baisse

 |   |  269  mots
La Bourse de Tokyo a cédé 1,46% à la clôture tandis que Hong Kong affiche une baisse de 3,5% à mi-séance dans le sillage de Wall Street la veille, tombée à son plus bas niveau en près de 12 ans.

Comme on pouvait s'en douter les marchés asiatiques ne sont pas fameux ce mardi au lendemain de la mauvaise séance à Wall Street. La veille, Wall Street avait à nouveau fini en baisse avec un indice Dow Jones au plus bas depuis 12 ans, les investisseurs craignant que le plan de stabilisation bancaire ne soit pas suffisant pour éviter une nouvelle détérioration de la conjoncture économique.

La Bourse de Tokyo a toutefois réussi à limiter les dégats à la clôture. Après avoir ouvert en baisse de 3%, puis de 2,6% à mi-séance, l'indice Nikkei a terminé sur un repli de 1,46%. 

L'indice Nikkei a cédé 107,60 points (-1,46%) à 7.268,56 points, son plus bas niveau de clôture depuis le 27 octobre. L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a pour sa part reculé de 5,00 points (-0,68%) à 730,28. Les investisseurs semblent avoir largement ignoré les propos du ministre japonais des Finances qui a assuré que le gouvernement allait prendre des mesures pour soutenir les marchés d'actions. Le Nikkei est brièvement tombé à 7.155,16 points, sous les 7.162,90 point qui étaient sa plus blasse clôture depuis octobre 1982. 

Pour sa part, la Bourse de Hong Kong affiche une baisse de 3,5% mardi à mi-séance : l'indice Hang Seng recule de 461,46 points à 12.713,64 points. La place de Shanghai a clôturé en forte baisse, dévissant de 4,56%. La déconfiture a également été sévère à Séoul, où l'indice Kospi a chuté de 3,24% en clôture. Les pertes ont été un peu plus modérées en Nouvelle-Zélande (-2%), à Taipei (-1,06%) et à Manille (-1,13%).

En Europe, les marchés devraient également ouvrir en baisse.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les bourses asiatiques comme les autres d'ailleurs n'ont pas fini de baisser. La donne économique mondiale est entrain de changer et rien ne sera plus comme avant. Faute d'adaptation rapide à de nouvelles orientations économico-politiques, un effondrement massif global est à prévoir. Les premiers signes sont donnés par le CAC 40. On voit bien bien que quelque chose de grave se prépare

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :