La Bourse de Paris résiste bien après son bond de lundi

 |   |  378  mots
Séance sans tendance à la Bourse de Paris. A la clôture, le CAC est en baisse de tout juste 0,04% à 3.378 points.

Sur le front des valeurs, Dexia a conservé la tête des hausses du CAC 40 après le relèvement de recommandation de Deutsche Bank. Le titre bondit de 11,82% à 5,05 euros. Le reste du secteur bancaire évolue également dans le vert.

Bonne journée également pour Veolia: +4,37% à 21,98 euros. PPR bondit aussi de 4,36% à 63,90 euros.

Malgré la catastrophe aérienne du vol Rio-Paris, Air France-KLM a évolué dans le vert toute la journée: l'action décolle de 2,84% à 11,58 euros à la clôture.

EADS, la maison-mère d'Airbus, enregistre une hausse de 2,3%, à 12 euros. L'avionneur espère maintenir son niveau de livraison stable en 2009.

Hors CAC 40, Valeo est bien orienté: +2,32% à 15,02 euros. Le titre bénéficie du relèvement de recommandation de SG Securities.

La valeur du jour est Poweo: +20,17% à 22,10 euros. L'actionnaire de référence du courtier en énergie, l'autrichien Verbund va nettement augmenter sa participation au capital du groupe.

La surprise de la journée vient du secteur automobile. Alors que ses ventes ont encore reculé en mai dans un marché français pourtant euphorique, Renault termine la journée dans le vert: +2,56% à 30,28 euros sur le CAC. Le titre est suivi de Michelin: +2,23% à 45 euros. A l'inverse, malgré une hausse de ses ventes de plus de 20%, le titre Peugeot pique du nez et subit le plus fort repli du CAC à la clôture: -3,96% à 22,45 euros.

France Télécom perd 1,22% à 16,54 euros. D'après la presse égyptienne, le rachat de Mobinil par le groupe français ne pourra pas se faire.

ArcelorMittal est victime de prises de bénéfices après sa hausse de plus de 10% hier. Le titre recule de 0,9% à 25,40 euros.

Total, la première capitalisation du CAC, limite légèrement ses pertes en fin de journée: -0,1% à 41,88 euros. Le titre a été dégradé par Citigroup.

Sur les marchés pétroliers, les cours du brut sont orientés à la baisse. Le baril de WTI américain s'échange contre 68,30 dollars et celui de Brent de la mer du Nord contre 67,97 dollars.

Du côté des devises, l'euro vaut 1,4284. En début d'après-midi, la monnaie européenne a dépassé la barre de 1,43 dollar, son plus haut niveau depuis le début de l'année.

(Compte-rendu boursier également disponible en vidéo sur votre site latribune.fr).
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :