La faiblesse du yen soutient la Bourse de Tokyo

 |   |  229  mots
A la clôture, l'indice Nikkei s'est affiché en hausse de 205,76 points (+2,15%) par rapport au cours de fermeture de la veille, à 9.796,08 points.

L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a gagné 2,15% durant la séance de jeudi. Ce rebond est dû à un affaiblissement du yen et à des propos de bon augure de la Réserve fédérale américaine (Fed) faisant état d'un ralentissement du rythme de contraction de l'économie.

A la clôture, l'indice Nikkei s'est affiché en hausse de 205,76 points (+2,15%) par rapport au cours de fermeture de la veille, à 9.796,08 points. Durant la séance, il est même monté jusqu'à 9.871,14 points (+2,93%). L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a terminé la journée de jeudi sur un regain de 17,31 points (+1,92%) à 919,77 points.

Les investisseurs à Tokyo ont notamment acheté des actions de groupes exportateurs japonais, le dollar étant remonté au-dessus du seuil limite des 95 yen, laissant espérer que les gains réalisés à l'étranger par les entreprises nippones seront plus élevés que ceux prévus. Le billet vert s'échangeait jeudi après-midi à Tokyo aux alentours de 96,2 yen.

Sur le front des valeurs, les banques Aozora et Shinsei, deux établissements déficitaires, ont fait un bond de 10,8% et 11% respectivement, après avoir confirmé des discussions en vue d'un rapprochement qui donnerait naissance au sixième groupe bancaire japonais. Pour sa part, Panasonic a gagné 1% après avoir dit viser une hausse d'au moins 10% de son chiffre d'affaires pour l'exercice en cours, à fin mars 2010.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :