Hésitation à l'ouverture de Wall Street

 |   |  537  mots
Les places américaines se cherchent ce jeudi, après l'augmentation inattendue des nouvelles inscriptions au chômage et malgré la contraction moins forte que prévue du PIB américain. Vers 16h, le Dow Jones recule de 0,06% à 8.295 points, le Nasdaq gagne 0.12% à 1.794 points, le S&P 500 progresse de 0.06% à 901 points.

Wall Street ouvre en ordre dispersé ce jeudi, touché par l?augmentation surprise du nombre de chômeurs inscrits, et peu sensible à la contraction moins forte que prévue du PIB. Vers 16h, le Dow Jones recule de 0,06% à 8.295 points, le Nasdaq gagne 0.12% à 1.794 points, le S&P 500 progresse de 0.06% à 901 points.

Sur le front des statistiques, le nombre de nouveaux chômeurs inscrits a augmenté de 15.000, ce qui fait 627.000 nouvelles demandes d?allocations en une semaine, alors que les analystes tablaient sur 600.000. La moyenne des inscriptions sur quatre semaines est en légère hausse de 0,1% à 616.750.  Le nombre de chômeurs indemnisés est également en augmentation, de 0,4% à 6,738 millions pour la semaine terminée le 13 juin. Mais sur quatre semaines, il a baissé à 6,759 millions, après avoir atteint la semaine précédente 6,763 millions.

Le produit intérieur brut (PIB) américain a reculé de 5,5%. Cette récession est moins forte que prévue, les analystes tablaient sur une baisse de 5,7%. Au dernier trimestre de 2008, le PIB a plongé de 6,3%.

Du coté des valeurs, Bank of America perd 1,79% à 12,13 dollars. Citigroup pense que le deuxième trimestre de la banque sera ?sans doute difficile?. L?objectif de cours est donc abaissé à 18 dollars contre 20 dollars précédemment.

Jefferies gagne 5,23% à 21,47 dollars. La banque d?affaires a publié un résultat trimestriel supérieur aux attentes et des prévisions supérieures au consensus.

American International Group (AIG) progresse de 2,11% à 1,45 dollars. Afin de réduire sa dette estimée à 25 milliards de dollars, l?assureur va attribuer des actions préférentielles de sa filiale American Life Insurance et de sa filiale d?assurance-vie hongkongaise American International Assurance à la Fed de New-York.

Nike recule de 4,04% à 50,88 dollars. Le fabricant d?article de sport a publié, mercredi, un bénéfice trimestriel meilleur que prévu, mais ses anticipations de commandes ont déçu. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice ressort à 99 cents par action au lieu de 96 cents attendus. Les anticipations de commandes baissent de 4% aux Etats-Unis et de 24% en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique.

Lennar gagne 10,10% à 8,59 dollars. Le constructeur de maisons individuelles a accru sa perte nette à 125,2 millions de dollars au titre de son deuxième trimestre 2008-2009. L?année dernière, à la même époque, elle était de 120,9 millions de dollars. Cette chute serait due à la baisse des prix et des ventes dans ce secteur.

Bed Bath & Beyond est en hausse de 8,45% à 30,70 dollars. Le numéro un américain de l?ameublement a enregistré un bénéfice net en hausse de 14% à 87,2 millions de dollars au premier trimestre. C?est grâce à la réduction de ses dépenses pour faire face à la crise économique. Ces résultats sont supérieurs aux attentes. Par action, le profit est de 34 cents, contre 25 cents prévus.

Hertz progresse de 5,71% à 7,42 dollars. La société de location de voitures a déclaré qu?elle serait bénéficiaire sur l?exercice. Elle a ajouté qu?elle n?anticipait pas de conséquence négative des faillites de General Motors et Chrysler.

Juniper Networks cède 0,53% à 22,55 dollars. L?équipementier de réseaux internet a conclu un accord pour fournir à NYSE Euronext un réseau de trading plus rapide à l?opérateur boursier.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :