Wall Street progresse malgré la baisse surprise de l'immobilier aux Etats-Unis

 |   |  515  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Les places américaines évoluent en territoire positif ce mardi, grâce aux résultats meilleurs que prévu pour Home Depot et Target. Les marchés sont quand même pénalisés par les chiffres des mises en chantier et des permis de construire.

Wall Street s'inscrit dans le vert ce mardi, malgré les chiffres de l'immobilier. Les marchés sont soutenus par les résultats meilleurs qu'attendu pour Home Depot et Target. Vers 16 heures, le Dow Jones gagne 0,31% à 9.164 points, le Nasdaq progresse de 0,48% à 1.940 points, et le S&P 500 s'octroie 0,32% à 983 points.

Du coté des statistiques, déception pour les chiffres de la construction aux Etats-Unis. Les mises en chantier ont chuté de 1% en juillet à 581.000, alors que les analystes tablaient sur une hausse à 582.000. Le nombre de permis de construire délivrés a reculé de 1,8% en juillet, à 560.000. Le marché s'attendait à une hausse à 577.000.

Les prix à la production ont également subi une baisse plus importante qu'attendu. Ils reculent de 0,9% en juillet alors que les analystes s'attendaient à une diminution de 0,3%.

Du coté des valeurs, Home Depot gagne 3,45% à 27,01 dollars. Le spécialiste américain du bricolage a enregistré un bénéfice net de 1,1 milliard de dollars au deuxième trimestre. Par action et hors éléments exceptionnels, il ressort à 67 cents alors que les analystes tablaient sur 59 cents. Le groupe révise à la hausse ses prévisions de bénéfice annuel entre 0 et 7%.

Target progresse de 6,33% à 43,74 dollars. Le numéro deux américain de la distribution à bas prix a affiché un bénéfice net en baisse de 6,3% à 594 millions de dollars au deuxième trimestre. Mais le résultat ajusté ressort à 79 cents, contre les 66 cents attendus.

Agilent Technologies s'octroie 5,81% à 24,94 dollars. Le spécialiste des équipements de tests électroniques a fait état d'une perte nette de 19 millions de dollars au troisième trimestre, contre un bénéfice de 169 millions de dollars un an plus tôt. Mais, par action et hors éléments exceptionnels, le groupe a dégagé un profit de 15 cents, alors que les analystes tablaient sur 11 cents.

Dillard's prend 3,30% à 10,32 dollars. La chaîne de magasins a accusé une perte trimestrielle moins lourde que prévue. Hors éléments exceptionnels, elle ressort à 43 cents par action, le marché anticipait une perte de 56 cents par action.

Saks affiche une hausse de 4,11% à 5,57 dollars. Le groupe de grands magasins haut de gamme a pourtant creusé sa perte au deuxième trimestre et il confirme une baisse de ses prévisions de ventes pour le second semestre.

Apple progresse de 1,61% à 162,25 dollars. RBC Capital Markets relève son objectif de cours à 250 dollars contre 190.

American Express gagne 2,07% à 31,01 dollars. KBW a relevé sa recommandation sur le titre du réseau de cartes de crédit de "performance en ligne" à "surperformance", et a porté l'objectif de cours de 33 à 37 dollars.

CIT bondit de 5,88% à 1,62 dollar. Le groupe financier a réduit un peu ses pertes au deuxième trimestre. Elles passent de 2,08 milliards de dollars un an plus tôt, à 1,67 milliard de dollars.

AMR progresse de 2,02% à 5,06 dollars, Continental Airlines de 1,04% à 11,63 dollars, Delta Air Lines de 1,36% à 6,69 dollars, et US Airways Group de 0,34% à 2,94 dollars. UBS a revu à la hausse ses objectifs de cours sur ces compagnies aériennes.

Exxon Mobil cède 0,11% à 66,48 dollars. Le groupe pétrolier et PetroChina ont pourtant conclu un accord commercial d'une valeur de 41 milliards de dollars sur vingt ans concernant la fourniture de gaz naturel liquéfié australien.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :