La Bourse de Paris teste toujours les 3500 points

 |   |  378  mots
Le CAC 40 progresse à la mi-séance de 1,4% à 3.498 points. Il est tiré par les valeurs pétrolières et les cycliques.

A mi-séance, la Bourse de Paris teste toujours le seuil des 3.500 points. Le CAC 40 progresse de 1,4% à 3.498 points.

Après avoir subi des prises de bénéfices, Alcatel-Lucent reprend le chemin de la hausse. Le titre signe même la plus forte progression du CAC à la mi-journée : +5,03% à 2,44 euros.

Les autres valeurs technologiques sont également bien orientées. STMicroélectronics et Cap Gemini s'octroient tous les deux plus de 2%.

Mais le marché est surtout porté par les valeurs pétrolières qui profitent du rebond des cours du pétrole. Total, la première pondération du CAC, soutient particulièrement la tendance avec un gain de 2,57% à 38,77 euros.

Les parapétrolières sont aussi à la fête : Vallourec bondit de 3,87% à 103,75 euros. Sur le SBF 120, CGG Veritas avance de 3,73%, Technip de 2% et Maurel et Prom de 2,25%.

ArcelorMittal est aussi bien orienté, grâce à la hausse des cours des métaux indexés sur ceux du pétrole. L'action progresse de 2,65% à 25,20 euros.

Belle séance aussi pour Lafarge qui profite des bons résultats de son concurrent suisse Holcim : +3,91% à 53,97 euros.

Les investisseurs se tournent aussi vers le secteur automobile. Renault prend 3,8% à 32,66 euros. Michelin accélère de 2,82% à 50,94 euros et Peugeot de 1,49% à 20,05 euros.

En nette hausse, on notera aussi Unibail-Rodamco. L'action avance de 2,57% à 131,85 euros grâce à un relèvement d'objectif de cours de Credit Suisse. Le broker a aussi relevé son objectif de cours sur Vinci. Le titre s'adjuge 2,15% à 35,56 euros.

Toujours au chapitre des recommandations, JC Decaux évolue en hausse de 2,81% à 14,81 euros. Oddo a relevé son objectif de cours.

A l'inverse, Pernod Ricard rate le rebond du marché. L'action s'affiche dans le rouge, en baisse de 1,12% à 51,94 euros. Selon des sources de marché, le courtier Evolution serait passé à « vendre » sur le titre.

Une seconde valeur est également en baisse. Il s'agit de Danone, pénalisé par son caractère défensif. -0,4% à 36,12 euros.

Sur les marchés pétroliers, après avoir flambé hier, les cours du brut soufflent un peu. Le baril de WTI américain s'échange contre 73,54 dollars. Le baril de Brent de la mer du Nord vaut, lui ,74,16 dollars.

Du côté des devises, l'euro est stable, toujours au dessus de 1,42 dollar à 1,4226 précisément.

(Flash  boursier également disponible en vidéo sur votre site latribune.fr).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :