La Bourse de Paris flirte avec les 3.700 points

 |   |  437  mots
Dans la matinée, le marché parisien a passé la barre symbolique des 3.700 points pour la première fois depuis octobre 2008, avant de redescendre légèrement. A mi-séance, le CAC gagne 1,37% à 3.698 points.

Sur le front des valeurs, STMicroElectronics s'arroge la première place de l'indice avec un bond de 8,7% à 5,97 euros. Le titre bénéficie d'un relèvement d'objectif de cours de la part de Bank of America/Merrill Lynch.

La journée est marquée à nouveau par une série de résultats d'entreprises. Bouygues gagne 7,45% à 34,55 euros. Les marchés saluent le relèvement des prévisions annuelles du groupe.

L'Oréal prend 6% à 68,59 euros. Le groupe de cosmétiques a publié hier soir des résultats semestriels supérieurs aux attentes. De plus, le titre bénéficie ce matin d'un relèvement du conseil de Natixis, UBS et Bank of America/Merrill Lynch.

Lagardère avance de 4,95% à 29,69 euros. Le groupe a maintenu son objectif opérationnel malgré les difficultés de son pôle médias, qui plombe ses comptes au premier semestre.

Toujours dans le secteur des médias, mais sur le SBF 120, NRJ prend 7,9% à 5,43 euros. Le groupe a enregistré une croissance de 15% de son bénéfice au premier semestre.

Sur le CAC, Carrefour gagne 4,7% à 33,15 euros malgré une chute de comptes dans le rouge au premier semestre. Les marchés saluent la résistance des ventes du distributeur.

Aéroports de Paris progresse à la mi-journée de 2,5% à 61,17 euros sur le SBF 120. Son bénéfice net a légèrement progressé sur les six premiers mois de l'année. Surtout, le groupe a maintenu ses objectifs annuels.

Même tendance pour Ipsen qui prend 3,25% à 34,95 euros. Le laboratoire a confirmé ses prévisions pour 2009 après la publication d'un bénéfice semestriel en hausse de 10%.

Il n'y a qu'une valeur en baisse sur le CAC à mi-séance. Il s'agit d'Essilor, qui recule de 1,3% à 37,45 euros. Le titre est pénalisé par son caractère défensif.

Hors CAC 40, Maurel et Prom abandonne 1,95% à 12,90 euros. Le bénéfice du groupe parapétrolier a chuté de 90% au premier semestre.

Hermès abandonne également 2,11% à 101,85 euros après la publication de résultats décevants.

Enfin la foncière Icade chute de 5,21% à 66,20 euros. Les marchés voient d'un mauvais ?il la vente par la CDC d'une partie de sa participation dans le groupe. Pourtant, cette cession n'a pour but que de ses mettre en conformité avec la nouvelle régulation, qui impose à l'organisme de ne pas dépasser les 60% du capital d'Icade d'ici janvier prochain.

Sur les marchés pétroliers, les cours du brut remontent largement. Le baril de WTI américain et celui de Brent de la mer du Nord s'échangent tous les deux contre 73,13 dollars. Côté devises, l'euro remonte à 1,4352 dollar.

(également disponible en vidéo)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :