EDF bondit, Henri Proglio succèdera à Pierre Gadonneix en novembre

 |   |  520  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Dans un communiqué publié dimanche dans la nuit, le gouvernement a officialisé l'annonce. Le titre EDF progresse de 2,5% ce lundi.

Henri Proglio, l'actuel P-DG de Veolia, prendra la tête d'EDF après avoir reçu le feu vert du conseil d'administration du groupe. L'annonce faite par le gouvernement ce dimanche dans la nuit met fin à plusieurs semaines de spéculation sur la présidence de la deuxième capitalisation boursière française.

"Sous réserve de la décision des organes sociaux de l'entreprise, monsieur Proglio sera nommé président directeur général d'EDF par décret du Président de la République", a indiqué le Premier ministre François Fillon dans un communiqué.

En Bourse, le titre EDF signe ce lundi une nette progression de 2,48% à 39,89 euros. De son côté, l'action Veolia est en plus petite hausse de 1,2% à 26,23 euros.

Une assemblée d'actionnaires est prévue le jeudi 5 novembre. Elle doit encore entériner la nomination d'Henri Proglio comme administrateur, mais le vote est assuré, l'Etat étant propriétaire de près de 85% des actions de l'électricien.

"Le gouvernement entend, sans attendre l'adoption de la loi organique qui en fera une obligation, consulter les deux assemblées sur la candidature de Henri Proglio", indique également Matignon. La consultation du Parlement est prévue dans le cadre de la révision constitutionnelle de juillet 2008 pour certaines nominations, notamment à des postes de responsabilités économiques. Une loi organique doit encore en préciser le cadre.

Dans un entretien au Journal du Dimanche, François Fillon a annoncé qu'Henri Proglio aurait trois objectifs principaux: "une plus grande efficacité de son dispositif nucléaire, améliorer son offre au consommateur et mettre en cohérence son dispositif international".

Selon différents journaux, Henri Proglio pourrait rester comme administrateur, voire comme président du conseil de surveillance de Veolia à la suite d'un changement de statut du groupe. Un éventuel cumul de mandats contesté par l'opposition socialiste.

"La nomination d'Henri Proglio à la tête d'EDF, qui pourrait de surcroît rester au coeur de la gouvernance de Veolia, marque une nouvelle concentration de l'économie française entre les mains de quelques-uns, que le Parti socialiste dénonce", estime le PS dans un communiqué.

Selon la presse, un conseil d'administration de Veolia doit se tenir ce lundi pour se pencher sur la succession d'Henri Proglio sur le passage éventuel d'une organisation en conseil d'administration à celle en conseil de surveillance et directoire.

Antoine Frérot, directeur du pôle "eau" du groupe d'environnement, à la tête de Veolia, est donné favori pour succéder à Henri Proglio. Les noms de Jean-Marc Espalioux, ancien directeur financier de la Générale des eaux et ex-membre du conseil d'administration d' Accor ainsi que celui de Patricia Barbizet, présidente du comité d'investissement du FSI et présidente du conseil de surveillance de PPR, ont également circulé.

Un rapprochement entre les deux groupes pourrait avoir lieu sous la forme d'une augmentation de la participation d' EDF dans Veolia. EDF pourrait ainsi faire passer sa part à 13% ou 14% dans le capital de Veolia contre 3,9% actuellement, dans le cadre de la renégociation des accords sur leur filiale commune de services énergétiques Dalkia, toujours selon la presse.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :