Wall Street recule après la dégradation de la note grecque

 |   |  405  mots
Les places américaines ont terminé en légère baisse ce lundi, pénalisées par la dégradation de la note de la dette de la Grèce.

Wall Street n'a pas poursuivi son rebond ce lundi, après être tombée lundi dernier à son plus bas niveau en clôture en sept mois, le Dow Jones frôlant même la barre des 9.800 points. Les indices new-yorkais avaient pourtant ouvert en hausse, notamment grâce à l'accalmie sur le front des dettes européennes. Mais la dégradation de quatre crans de la note de la dette souveraine de la Grèce par Moody's a ravivé les inquiétudes des investisseurs et fait passer les marchés dans le rouge

A la clôture, le Dow Jones perd 0,20% à 10.191 points, le S&P 500 perd 0,18% à 1.090 points et le Nasdaq gagne 0,02% à 2.244 points.

Du côté des valeurs, Cablevision s'adjuge 5% à 24,57 dollars après avoir annoncé le rachat de Bresnan Communications pour 1,4 milliard de dollars. Le câblo-opérateur va ainsi mettre pied dans plusieurs états de l'est des Etats-Unis, en récupérant plus de 300.000 clients. Cablevision a également indiqué qu'il allait mettre en place un programme de rachat d'actions, d'un montant de 500 millions de dollars.

THQ plonge de 11,53% à 4,91 dollars. L'éditeur de jeux vidéo a nettement abaissé ses prévisions de résultats pour le compte du premier trimestre de son exercice décalé 2010-11. Le groupe mise désormais sur une perte allant de 20 à 30 cents par action alors qu'il espérait jusque là finir la période à l'équilibre. THQ se dit victime d'une contre-performance commerciale de l'un de ses jeux vedettes: son chiffre d'affaires ne devrait ainsi être compris qu'entre 155 et 165 millions de dollars. Les marchés escomptaient jusqu'à présent un BPA de un cent et des ventes de 203 millions de dollars.

A l'opposé, SanDisk progresse de 6,13% à 47,33 dollars. L'action du fabricant de mémoires flash pourrait gagner 17% pour atteindre 52 dollars, à la faveur d'une explosion de la demande pour ses produits, estime ce lundi l'hebdomadaire financier Barron's. Le groupe fournit notamment des composants pour l'iPad d'Apple mais aussi pour de nombreux "smartphones". Il devrait profiter de la vigueur de ces marchés.

Enfin, le secteur aérien est très bien orienté alors que Deutsche Bank a entamé la couverture de plusieurs valeurs avec une recommandation initiale "à l'achat". C'est notamment le cas pour Delta (+1,78% à 13,69 dollars), Continental (+0,81% à 23,76 dollars) et pour American (+2,30% à 8,45 dollars). Et JetBlue grimpe de 2% à 6,63 dollars. La compagnie aérienne "low cost" profite en plus des commentaires de Bank of America, qui a porté son conseil de "neutre" à "achat" sur le titre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :