Retour au calme à la Bourse de Paris

 |   |  328  mots
Après son fort repli de la veille, la Bourse de Paris se cherche des points d'équilibre dans un marché toujours inquiet pour la reprise économique. Le CAC 40 évolue sur une tendance très hésitante.

A 12h50, le CAC 40 progressait de 0,05% à 3.630,13 points au terme d'une matinée erratique et au lendemain de sa chute de 2,74%. En l'absence d'actualité, en ce mois d'août, autour des entreprises, la séance est animée par des notes d'analystes.

VALEURS EN HAUSSE

En tête de l'indice, Vivendi grimpe de 3,2% à 18,42 euros après un relèvement du conseil de Deutsche Bank à l'achat.

Danone gagne 1,3% à 43,11 euros. Le groupe agroalimentaire a annoncé la cession de sa participation de 18,5% dans le russe WBD. Le montant de l'opération s'élève à 365 millions d'euros.

Dans leur ensemble, les valeurs défensives profitent du retour de l'aversion au risque des investisseurs. France Télécom prend 1,8% à 16,38 euros, Pernod Ricard 1,3% à 61,02 euros et Essilor 0,8% à 48,14 euros.

Première capitalisation du CAC 40, Total soutient la tendance avec une progression de 0,8% à 39,38 euros. L'analyste CM-CIC prévoit une augmentation de la production du groupe pétrolier en Angola et confirme sa recommandation à l'achat.

VALEURS EN BAISSE

Le secteur financier évolue à nouveau en baisse et pèse sur la cote. Axa décroche de 2,8% à 13,27 euros, Société Générale cède 1,6% à 42,47 euros, Dexia 1,3% à 3,51 euros et Crédit Agricole 1,4% à 10,30 euros. Seule BNP Paribas résiste (-0,02% à 53,79 euros).

Unibail-Rodamco perd 1,7% à 144,80 euros alors que Bank of America-Merrill Lynch a abaissé sa recommandation sur la valeur.

Alcatel-Lucent (-2% à 2,09 euros) est pénalisé par les résultats décevants publiées mercredi soir de l'américain Cisco, le numéro un mondial des équipements destinés aux réseaux. Globalement, le secteur technologique accuse le coup : STMicroelectronics abandonne 1,5% à 5,88 euros et Cap Gemnini 1,5% à 35 euros.

HORS CAC 40

PagesJaunes fait les frais d'un abaissement du conseil de JP Morgan. Le titre recule de 2,2% à 7,84 euros pour toucher un plus bas depuis trois mois.

DEVISES ET PETROLE

L'euro reste toujours sous pression face au dollar. 1 euro vaut 1,2826 dollar.

Sur les marchés pétroliers, les cours du brut évoluent à nouveau en baisse. Le baril de WTI s'échange contre 77,26 dollars et le baril de Brent contre 76,80 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :