Nouvelle baisse à Wall Street

 |   |  376  mots
Après avoir terminé en nette baisse lundi, les places américaines subissent un nouveau recul ce mardi.

Wall Street ouvre dans le rouge ce mardi. Le Dow Jones perd 0,26% à 9.983 points, le Nasdaq baisse de 0,46% à 2.110 points et le S&P 500 cède 0,19% à 1.046 points.

Sur le front des statistiques, le prix des habitations individuelles a augmenté plus que prévu en juin aux Etats-Unis. Cet indice est ressorti en hausse de 0,3%, contre une augmentation de 0,5% en mai et 0,2% attendue.

Du coté des valeurs, AIG grignote 0,15% à 34,05 dollars. L?ancien premier assureur mondial ne va pas pouvoir céder sa filiale taïwanaise. Les autorités de régulation de Taïwan ont en effet refusé de donner leur feu vert à cette transaction.

Dell cède 1,75% à 11,81 dollars. Le groupe devrait renoncer à son offre d'achat de 3PAR (-0,41% à 31,69 dollars) après le relèvement de l'offre rivale de HP (-1,01% à 38,17 dollars), estiment les analystes et investisseurs interrogés lundi par Reuters. Par ailleurs, Hewlett-Packard a accepté de payer 55 millions de dollars pour mettre fin à une enquête sur des allégations de corruption liées à des contrats avec des administrations fédérales, a annoncé lundi le ministère de la Justice.

Monsanto, le premier semencier mondial, chute de 4,22% à 53,54 dollars. Il a resserré sa fourchette de résultats pour l?ensemble de l?année. Il table sur un bénéfice par action compris entre 2,4 et 2,45 dollars, contre 2,40 et 2,60 auparavant. Monsanto a aussi fait état d'une charge de restructuration de 150 millions de dollars qui sera passée au quatrième trimestre et d'une réduction supplémentaire de ses effectifs de 650 à 700 personnes.

3M se replie de 0,23% à 79,47 dollars. Le groupe industriel diversifié va racheter pour 230 millions de dollars à des investisseurs l'israélien Attenti Holdings, promoteur de solutions techniques de surveillance à distance.

Saks s'envole de 23,18% à 8,13 dollars. L'action des grands magasins américains, positionnés sur le créneau du luxe, bondit grâce à des informations de presse évoquant un possible rachat par un consortium de fonds d'investissements pour 1,7 milliard de dollars. D'après le quotidien britannique Daily Mail, "des rumeurs émanant de Manhattan suggérent qu'un consortium de fonds spécialisés dans les sociétés non cotées et comprenant des acteurs américains et britanniques, discutent avec Saks Inc., qui possède (les magasins) Saks Fifth Avenue, l'un des distributeurs les plus prestigieux aux Etats-Unis".
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :