Incertitude à Wall Street

Les places américaines poursuivent leur parcours hésitant de ces derniers jours et ouvrent en petite baisse.

Wall Street ouvre en petite forme ce mercredi. Le Dow Jones perd 0,26% à 10.829 points, le Nasdaq cède 0,35% à 2.371 points et le S&P 500 recule de 0,32% à 1.144 points.

Du côté des valeurs, Sanofi envisage un relèvement, dès la semaine prochaine, de l'offre de rachat présentée fin août à l'américain Genzyme (+0,17% à 71,62 dollars) a rapporté mercredi l'agence Bloomberg. Le groupe pharmaceutique français, qui a proposé 69 dollars par action Genzyme, "penche pour" un relèvement de ce prix d'un ou deux dollars". L'action de la société de biotechnologies a fini mardi à 71,50 dollars sur le Nasdaq. Elle a touché son plus haut de l'année lundi à 71,99 dollars. Son plus bas de l'année, à 45,39 dollars, remonte à fin mai.

Hewelett-Packard gagne 1,54% à 42,25 dollars. Le groupe a estimé mardi soir qu'il dégagerait un bénéfice et un chiffre d'affaires supérieurs aux attentes des analystes. Il prédit un bénéfice hors exceptionnels en hausse de 12% à 14% et un bénéfice par action compris entre 5,05 et 5,15 dollars, pour un chiffre d'affaires allant de 131,5 à 133,5 milliards de dollars. Les analystes visent en moyenne un BPA de 4,99 dollars et un chiffre d'affaires de 131,4 milliards de dollars pour le prochain exercice fiscal.

L'administration américaine espère annoncer d'ici la semaine prochaine un plan de sortie de l'Etat américain du capital de l'assureur AIG (-0,38% à 37,18 dollars) a rapporté mardi le New York Times. Selon le journal, l'objectif de l'administration est de convertir les parts détenues par le Trésor en actions ordinaires, qui seraient revendues par la suite à des investisseurs privés.

Boeing progresse de 0,45% à 64,83 dollars. Le constructeur a annoncé la finalisation d'un contrat sur quatre ans avec l'US Navy portant notamment sur la construction de 124 avions de combat, dont certains seront équipés pour la guerre électronique, pour 5,3 milliards de dollars (3,9 milliards d'euros).

Family Dollar s'octroie 3,21% à 44,77 dollars après avoir fait état d'un bénéfice trimestriel meilleur qu'attendu, le distributeur discount continuant de bénéficier de la conjoncture. Le groupe a publié un bénéfice net de 74 millions de dollars, 56 cents par titre de juin à août, contre 60 millions, 43 cents par action, un an auparavant.
 

En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.