Wall Street portée par des résultats d'entreprises positifs et l'ISM manufacturier

 |   |  600  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Les places américaines poursuivent leur rebond, après la chute enregistrée vendredi dernier. Elles profitent de bons résultats d'entreprises et de l'accélération de la croissance de l'activité industrielle.

Wall Street reste dans le vert ce mardi, profitant d'une série de résultats globalement positive. Plus particulièrement, les marchés saluent les performances et les perspectives d'UPS, considéré comme un baromètre de l'économie américaine. L'accélération de la croissance de l'activité industrielle confirme que la reprise semble se renforcer aux Etats-Unis. Les investisseurs continuent de scruter la situation en Egypte et attendent par ailleurs les statistiques de l'emploi, qui seront publiées vendredi.

Peu après 16 heures, le Dow Jones progressait de 0,56% à 11.958 points, le Nasdaq prenait 0,98% à 2.726 points et le S&P 500 s'adjugeait 0,86% à 1.297 points.

Sur le front des statistiques, la croissance de l'activité industrielle s'est accélérée en janvier. L'indice ISM des directeurs d'achats du secteur manufaturier a progressé à 60,8 en janvier (son plus haut niveau depuis 2004) contre 58,5 le mois précédent. Les économistes misaient au contraire sur un léger ralentissement, avec un indice ISM attendu à 58. Par ailleurs, les dépenses de construction ont chuté de 2,5% en décembre, alors que les marchés les attendaient inchangées.

Du côté des valeurs, Pfizer grimpe de 3,13% à 18,79 dollars. Le premier laboratoire mondial a fait état d'un bénéfice net de 2,9 milliards de dollars au quatrième trimestre. Hors exceptionnels, cela représente 47 cents par action, soit un cent de mieux que les prévisions des analystes. Son chiffre d'affaires a progressé de 7% sur la période, à 17,6 milliards de dollars. C'est mieux qu'attendu (17 milliards). En revanche, les prévisions pour 2011 sont décevantes: Pfizer mise sur un bénéfice par action (BPA) compris entre 2,16 et 2,26 dollars contre un consensus actuellement fixé à 2,30 dollars. Mais le titre profite de l'annonce d'un nouveau programme de rachat d'actions.

Forte hausse également pour UPS, qui s'adjuge 3,70% à 74,27 dollars. Le numéro un mondial de la messagerie table sur une année 2011 record, revoyant ses objectifs de profits à la hausse. Ils sont attendus entre 4,12 et 4,35 dollars, là où les analystes misent sur 4,17 dollars. Au quatrième trimestre 2010, UPS a dégagé un bénéfice net de 1,8 milliard de dollars, soit 1,08 dollar par action à base comparable. C'est 3 cents de mieux que les prévisions des marchés. Les revenus du groupe ont atteint 13,4 milliards de dollars, légèrement au-dessus des attentes. UPS va également racheter de ses propres actions.

Biogen Idec progresse de 3,04% à 67,46 dollars. Le groupe de biotechnologies a accusé un repli de ses profits au quatrième trimestre, à 240 millions de dollars. Mais cette baisse est moins marquée que prévu: par action et hors exceptionnels, le bénéfice s'établit en effet à 1,42 dollar contre seulement 1,23 dollar escompté par les analystes. Par ailleurs, son chiffre d'affaires s'est élevé à 1,22 milliard de dollars, au-delà du consensus.

Toujours au chapitre des résultats, Lexmark a fait nettement mieux que prévu au quatrième trimestre. Son bénéfice net a grimpé à 88 millions de dollars sur la période. Hors exceptionnels, son BPA ressort à 1,29 dollar, alors que les opérateurs avaient anticipé 1,12 dollar. Son chiffre d'affaires est conforme aux attentes, à 1,1 milliard de dollars. Pa ailleurs, le fabricant d'imprimantes a livré des prévisions supérieures aux attentes pour le premier trimestre 2011. Le titre s'envole de 7,49ù à 37,45 dollars.

Enfin, Eastman Chemical recule de 3,10% à 89 dollars. Le chimiste a publié des résultats décevants pour le quatrième trimestre, avec un bénéfice net de 19 millions de dollars. Cela représente 1,41 dollar par action et hors exceptionnels, soit 8 cents de moins que le consensus des marchés. Son chiffre d'affaires a progressé de 23% sur la période, à  1,46 milliards de dollars. C'est légèrement inférieur au consensus.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :