Poweo sanctionné après une alerte sur ses pertes opérationnelles

 |   |  275  mots
Copyright Reuters
L'opérateur alternatif d'électricité prévoir des pertes opérationnelles 2010 trois fois plus importantes que celles annoncées en novembre. Le marché sanctionne le titre

Poweo, qui publiera ses résultats annuels le 31 mars avant l'ouverture de la Bourse, évaluait en novembre que sa perte opérationnelle annuelle se situerait entre 40 et 50 millions d'euros. Tout compte fait, la perte opérationnelle de 2010 serait de près de 150 millions d'euros, soit trois fois plus que ce que le groupe avait anticipé, du fait essentiellement de charges non récurrentes.

Le marché n'a pas apprécié. A la mi-séance, le titre chute de plus de 7 % dans des volumes déjà équivalents à la moyenne quotidienne des trois derniers mois. Selon un analyste cette baisse est à la fois due à l'annonce d'une perte plus importante que prévu mais également de prises de bénéfices après une récente hausse du titre sans raison apparente. "Le titre avait monté sans raison particulière, donc il est logique qu'il baisse après cette annonce", a-t-il indiqué.

L'opérateur alternatif d'électricité a indiqué que sa perte opérationnelle s'était creusée du fait de charges de dépréciation et pertes de valeur portant notamment sur les systèmes d'information, les coûts d'acquisition clients, les créances clients et les actifs en énergies renouvelables en cours de cession.

Poweo a en outre annoncé la finalisation de la vente à son actionnaire Verbund des 60% qu'il détenait encore dans sa branche de production d'électricité, pour 120 millions d'euros. "Après cette cession, le groupe n'a quasiment plus d'actifs et dispose d'une trésorerie nette de 60 millions d'euros qui constitue presque son seul actif. Donc le marché doit se dire que la capitalisation ne vaut pas plus que cela", a expliqué un autre analyste.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :