Scor manque d'assurance

 |  | 438 mots
Lecture 2 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Le titre du réassureur français a clôturé en baisse sur le marché parisien malgré une hausse de ses profits en 2010. Les opérateurs se montrent prudents concernant des rumeurs sur le rachat de l'américain Transamerica Reinsurance, une filiale de son concurrent néerlandais Aegon.

La réaction du marché aux résultats annuels de Scor a été bien mitigée ce mardi. Après avoir ouvert en hausse, l'action Scor est vite retombée dans le rouge pour clôturer sur un net repli de 2,16% à 20,60 euros.

Pourtant, les résultats du réassureur français sont en ligne avec les attentes des analystes. Scor a dégagé en 2010 un résultat net de 418 millions d'euros en hausse de 13 % par rapport à 2009. Son chiffre d'affaires est ressorti en hausse de 5% à 6,7 milliards d'euros.

Le réassureur a précisé "avoir continué à renforcer son positionnement sur les différents marchés de réassurance avec une présence accrue ou nouvelle dans certains pays ou branches d'activité, par exemple avec l'obtention d'une licence de réassurance Vie en Chine qui vient s'ajouter à la licence Non-Vie du Groupe sur ce marché stratégique".

La fin d'année 2010, s'est affichée en nette progression. Au quatrième trimestre le résultat net s'est établi en hausse de 64% à 151 millions d'euros.

Par ailleurs, le réassureur a augmenté de 10% le dividende par action. Il va proposer de 1,10 euro par action au titre de l'exercice 2010.

Le groupe a chiffré l'impact des catastrophes naturelles du début de cette année. "Scor estime que le coût net de rétrocession pour le groupe avant impôt s'approche de 100 millions d'euros pour les événements australiens de 2011 et de 100 millions d'euros également pour le second tremblement de terre en Nouvelle-Zélande" précise le groupe. Il ajoute que "pour les sinistres de catastrophes naturelles sur les marchés australien et néo-zélandais, le groupe est protégé par un programme de rétrocession externe au-delà de 185 millions de dollars par événement".

Scor devance RGA pour la reprise de Transamerica Re

Mais le marché s'est montré prudent face à des rumeurs de rachat par Scor de l'américain Transamerica Reinsurance, une filiale de son concurrent néerlandais Aegon.

Selon Bloomberg, Scor apparaitraît mieux placé que le groupe Reinsurance Group of America (RGA), basé au Missouri. Aegon a annoncé son intention l'an dernier de céder la filiale de réassurance de Transamerica. Des sources proches du dossier avaient indiqué à l'agence Reuters en octobre que Scor et RGA étaient en lice.

Scor s'est pour l'heure refusé à confirmer l'achat de Transamerica Re. Lors d'une conférence téléphonique, le PDG Denis Kessler a déclaré qu'il était trop tôt pour dire si une telle opération serait ou non conforme aux orientations stratégiques du groupe. Les spéculations ont font néanmoins bondir le titre Aegon de 1,39% à la Bourse d'Amsterdam.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :