La Bourse de Tokyo en nette baisse

 |   |  346  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La Bourse de Tokyo a fini la séance en repli de 1,72% en raison des inquiétudes qui pèse sur la reprise économique mondiale.

La Bourse de Tokyo finit la semaine nettement dans le rouge. L'indice Nikkei a perdu 1,72%, soit 179,95 points, à 10.254,43 points et le Topix, plus large, a cédé 15,33 points (1,65%) à 915,51.

La Bourse de Tokyo a fini à un plus bas de cinq semaines vendredi, plombée par les inquiétudes sur un possible tassement de la reprise mondiale et par les tensions en Arabie saoudite et la place a même accru ses pertes en toute fin de séance après le violent séisme survenu au Japon. Un séisme de magnitude 7,9 a eu lieu vendredi au large de la côte nord-est du Japon et une alerte au tsunami a été diffusée.

Les troubles en Arabie saoudite, premier producteur mondial de pétrole, viennent s'ajouter aux affrontements en Libye et menacent de renchérir encore les cours du brut, un scénario dont le marché redoute qu'il n'entrave la reprise économique. Jeudi, la police saoudienne a tiré des coups de semonce pour disperser des manifestants dans l'est du pays, faisant trois blessés à la veille de la journée hebdomadaire de prière pour laquelle des appels à la contestation ont été lancés sur internet.

En outre, le déclassement par Moody's jeudi de la note de la dette souveraine espagnole a ravivé les craintes des investisseurs autour de la crise de la dette en zone euro.

L'indice Nikkei a toutefois limité ses pertes sur des achats à bon compte et des annonces positives de la part d'entreprises.

KDDI a fini en hausse de 1,85% après avoir annoncé une réorganisation de ses activités et Mitsubishi Heavy Industries a pris 1,13% sur un relèvement de recommandation.

"Cela prouve que beaucoup considèrent les bas niveaux atteints récemment comme une très bonne opportunité d'achat et tiennent la barre dans l'espoir que la situation au Moyen-Orient va s'arranger d'une manière ou d'une autre, que les prix du pétrole vont baisser et que le rebond de l'économie américaine va continuer à doper le dollar face au yen", juge Masayuki Kubota, de Daiwa SB Investments.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :