Wall Street portée par les résultats trimestriels

 |   |  470  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Les places américaines progressent à nouveau ce jeudi, profitant notamment de bonnes performances trimestrielles d'Apple et de Morgan Stanley.

Au lendemain d'une forte hausse, Wall Street reste orientée dans le vert ce jeudi. Les places américaines profitent d'une série de résultats d'entreprises positifs. La hausse du jour est cependant limitée par le repli décevant des demandes hebdomadaires d'allocations chômage.

Peu après l'ouverture, le Dow Jones gagnait ainsi 0,16% à 12.474 points, le Nasdaq progressait de 0,46% à 2.816 points et le S&P 500 s'adjugeait 0,43% à 1.336 points.

Du côté des valeurs, Apple grimpe de 2,82% à 352,08 dollars. Le groupe à la pomme a dégagé un bénéfice net de 5,99 milliards de dollars au premier trimestre. Par action, ce profit ressort à 6,40 dollars alors que les analystes ne misaient que sur 5,37 dollars. Le chiffre d'affaires a grimpé de 83% sur la période, à 24,67 milliards de dollars, également supérieur aux attentes des marchés (23,38 milliards). Habitué des prévisions prudentes, Apple a indiqué qu'il tablait sur un BPA de 5,03 dollars et sur des ventes de 23 milliards sur le trimestre en cours. C'est inférieur aux attentes, respectivement fixées à 5,25 dollars et à 23,8 milliards.

Morgan Stanley progresse de 3,30% à 26,90 dollars. La deuxième banque d'affaires américaine a fait état de 736 millions de dollars de profits sur les trois premiers mois de l'année. Hors exceptionnels, cela représente 46 cents par action, soit 12 cents de mieux que les prévisions des marchés. Le Produit net bancaire (PNB) a reculé de 16% sur le trimestre, à 7,6 milliards de dollars. C'est en-dessous du consensus (7,9 milliards).

General Electric est stable à 20,40 dollars. Le conglomérat géant a indiqué qu'il allait relever son dividende trimestriel d'un cent, pour le porter à 15 cents par action. Au premier trimestre, le groupe a dégagé un bénéfice net de 3,4 milliards de dollars, en hausse de 80%. En excluant les éléments non récurrents, il s'élève à 33 cents par action, soit 9 cents de mieux que les estimations des opérateurs. Son chiffre d'affaires dépasse également les anticipations, à 38,5 milliards de dollars contre 34,7 milliards attendus.

Toujours au chapitre des résultats, McDonald's (-1,79% à 77 dollars) a engrangé 1,2 milliard de dollars de profits au premier trimestre, une performance tout juste conforme aux prévisions des marchés. Le numéro un mondial de la restauration rapide a enregistré une hausse de 9% de son chiffre d'affaires sur le trimestre, à 6,1 milliards de dollars. C'est très légèrement supérieur au consensus (6 milliards).

Enfin, Verizon chute de 1,96% à 37,06 dollars. Le premier opérateur américain en téléphonie mobile a vu ses profits tripler au premier trimestre, à 1,44 milliard de dollars, pour un chiffre d'affaires de 27 milliards. Ces performances sont à peine meilleures que prévu. Le groupe a profité sur la période de l'arrivée de l'iPhone sur son réseau pour gagner 906.000 clients sur le trimestre. Mais les fortes subventions accordées sur le téléphone ont amputé sa marge brute de 2,3 points, à 43,7%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :