Hi Média chute après le démenti d'Ingenico sur le rachat de sa branche de paiement en ligne

 |   |  256  mots
Copyright Reuters
Après des spéculations quant au rachat de l'activité paiement en ligne d'Hi Média par Ingénico, provoquant l'envolée de l'action jeudi, un démenti a plombé le titre ce vendredi .

Jeudi, lors de la présentation des ventes du premier trimestre d?Ingenico, Philippe Lazare, son PDG, avait indiqué que le rachat de la division "paiement en ligne" de Hi Média faisait partie "des choses sur lesquelles le groupe réfléchit". Ce vendredi matin, un porte parole d?Ingenico a démenti à l?AFP cette déclaration. En Bourse Hi Média subit un vague de désengagement faisant suite à la forte progression de la veille (+ 13,51%). L?action a chuté de 5,26%.

"Le groupe dément être intéressé par la branche de paiement électronique de Hi-media, mais confirme être intéressé par l'acquisition ciblée d'acteurs spécialisés dans ce domaine", a indiqué ce matin à l'AFP un porte-parole d' Ingenico. Cette déclaration fait suite aux annonces de Philippe Lazare hier lors de la présentation des trimestriels de son groupe. Il avait alors indiqué que l?acquisition de la technologie des paiements en ligne que le premier fabricant mondial de terminaux de paiement ne maîtrise pas était "l'un des quatre types de cibles de rachats envisagés".

Alors que le 15 décembre, Hi Média avait déclaré avoir mandaté la banque d'investissement NIBC Bank afin d?étudier plusieurs scénarios autour de sa filiale Hi-media Payments, la spéculation a fait rage. Et ce d'autant plus qu'interrogé sur le sujet, Philippe Lazare avait laissé planer le doute. En Bourse, le titre avait terminé sur un bond de 13,51% après s?être envolé de 35% au plus haut de la séance.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :