Wall Street pénalisée par les résultats de Gap

 |   |  392  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Les places américaines ont ouvert dans le rouge ce vendredi. Après son envolée de la veille, LinkedIn grimpe à nouveau.

Wall Street évolue à la baisse ce vendredi, pénalisée par les perspectives décevantes publiées par Gap. Une piqure de rappel sur l'impact à venir de la flambée des cours des matières premières sur les profits des entreprises américaines.

Peu après l'ouverture, le Dow Jones perdait 0,17% à 12.583 points, le S&P 500 reculait de 0,21% à 1.341 points et le Nasdaq abandonnait 0,13% à 2.820 points.

Du côté des valeurs, Barnes & Nobles s'envole de 30,90 à 18,47 dollars. Le groupe de média Liberty Media a proposé 1 milliard de dollars pour racheter le premier libraire américain. Cette offre va désormais être étudiée par les dirigeants de Barnes & Noble, qui explorent des options stratégiques, comme celle de se mettre en vente. Cela représente 17 cents par action, soit une prime de 20% par rapport au cours de clôture de jeudi. Certains analystes estiment que le prix proposé ne valorise pas suffisamment le groupe, dont la liseuse électronique Nook rencontre un grand succès.

A l'opposé, Gap plonge de 15,84% à 19,60 dollars. Le spécialiste de l'habillement est sanctionné pour avoir abaissé jeudi soir ses prévisions de résultats annuels, en raison de la hausse du coût des matières premières, qui pourrait grimper de 20% cette année. Le groupe n'attend plus qu'un bénéfice par action (BPA) compris entre 1,40 et 1,50 dollar contre une précédente fourchette allant de 1,88 à 1,93 dollar. Au premier trimestre, Gap a dégagé 233 millions de dollars de profits, une performance conforme aux attentes.

Après son envolée de 110% pour son premier jour de cotation sur le New York Stock Exchange (Nyse), LinkedIn grimpe à nouveau de 8,64% à 102,39 dollars ce jeudi. Le réseau social dédié aux professionnels est la première des nouvelles stars de l'Internet à entrer en Bourse. Le succès de son introduction est de bon augure pour Facebook, Groupon, Twitter et autres Zynga, qui devrait en faire de même dans les prochains mois.

Enfin, Sprint Nextel gagne 0,75% à 5,37 dollars. Le troisième opérateur américain en téléphonie mobile profite d'une note de Piper Jaffray. L'intermédiaire a relevé sa recommandation sur le titre, de "neutre" à "surperformer", citant une amélioration des revenus par clients. Sprint a par ailleurs demandé à la justice californienne de bloquer le rachat de son concurrent T-Mobile par AT&T pour 39 milliards de dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :