Peugeot qui rit ... Renault qui pleure

Les deux constructeurs évoluent à l'opposé l'un de l'autre. Alors que la marque au lion est en tête de l'indice parisien, celle au losange est, à l'inverse, lanterne rouge. En cause, un relèvement et un abaissement de recommandation de la part de Citigroup.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : PSA)

L'action Peugeot s'est adjugée la deuxième plus forte hausse du CAc 40 lundi, soutenue par une note favorable de Citigroup dans laquelle l'intermédiaire américain est passé à l'achat sur le titre, alors qu'il était neutre auparavant sur la valeur.

A la clôture, le titre a concclu sur un gain de 1,86 % tandis qu'à l'inverse Renault avait cédé de 1,61 % enregistrant à cette occasion la plus forte baisse du CAC 40. Et pour cause, la marque au losange a dans le même temps été déclassée d'acheter à "conserver" par la banque américaine.

Soulignant le mix-produit et la diversification de PSA, Citigroup, qui a également porté son objectif de cours à 36 euros, contre 33 euros, estime que l'amélioration des marques du groupe devrait se répercuter dans la perception qu'ont les investisseurs du titre.

"Nous estimons que la montée en gamme de PSA à travers ses modèles 508 et DS par exemple signifie que cette répercussion (du mix-produit dans les résultats, NDLR) devrait être plus importante pour PSA que pour Renault", écrit la banque.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.