Vent de folie sur les marchés

 |   |  328  mots
Bourse de Paris, Wall Street et maintenant Tokyo, euro contre dollar, pétrole, or : la période connait une spectaculaire envolée des marchés. Avec notamment un Dow Jones au dessus des 10.000 points et un euro à près de 1,5 dollar. Des seuils symboliques ont ainsi été franchis et se maintiennent ce jeudi.

A Paris, le CAC 40 s'est rapproché mercredi un peu plus des 4000 points avec une clôture au plus haut de l'année à 3883 points, en hausse de 2,14%.

Mais c'est à Wall Street que le symbole a été le plus fort avec une clôture au delà des 10.000 (10.016 points, +1,47%) pour la première fois depuis un an. La chute qui avait suivi la faillite de la banque d'affaires américaine Lehman Brothers est digérée. Cette hausse est alimentée par les résultats meilleurs que prévu de grandes entreprises américaines, notamment Intel et surtout la banque JPMorgan Chase.

Ce jeudi, la Bourse de Tokyo suit le mouvement et s'installe solidement au-delà des 10.000 points. A la clôture, l'indice Nikkei gagne 1,77% à 10.238,65 points. L'indice élargi Topix prend 1,09% à 904,11 points.

Mais il n'y a pas que les Bourses qui s'envolent. Mercredi, la chute du billet vert a propulsé l'euro tout proche de la barre de 1,5 dollar, au delà de 1,49. Et ce jeudi, la monnaie européenne se maintient à ce niveau (1,4953 dollars).

Ce mouvement s'est traduit mécaniquement par une hausse des prix du pétrole. Le baril a franchi la barre des 75 dollars, plus de deux fois son cours du début de l'année (mais la moitié de son record de juillet 2008 à 147 dollars).

Ce jeudi matin, le prix du baril de "light sweet crude" pour livraison en novembre augmente encore de 62 cents à 75,80 dollars le baril. Le prix du baril de Brent de la mer du Nord s'établit à 73,50 dollars.

Dans ce climat, le recul du billet vert sonne comme une moindre aversion au risque dont témoigne aussi la hausse des places boursières. Et pourtant, la valeur refuge par excellence, l'or, vole elle aussi de record en record, il est vrai alimentés là aussi mécaniquement par la baisse du dollar.

L'once d'or a ainsi dépassé mercredi les 1070 dollars pour la première fois de son histoire. Ce jeudi matin, elle se maintient au même niveau.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/10/2009 à 4:06 :
La bourse c'est l'anticipation de la vie réelle... quand on voit l'envolée récente, on se dit que la croissance est de retour et que le bout du tunnel est très proche...

Pour autant, il y a lieu d'être attentif car le retour à la réalité pourrait être plus difficile. Les mauvaises nouvelles sont bien présentes, le chômage augmente et augmentera en 2010, les prix de l'immobilier continueront de baisser pendant quelques années encore, le pétrole va augmenter, les impôts et la rigueur budgétaire seront à leur paroxisme, et la croissance risque d'être molle pour quelques années encore ...


A part toute ces mauvaises nouvelles, la bourse est au plus haut ... mais pour combien de temps encore ...

www.leblogpatrimoine.com
a écrit le 15/10/2009 à 3:54 :
attention les arbres ne montent pas jusqu'au ciel ........


www.leblogpatrimoine.com
a écrit le 15/10/2009 à 3:26 :
et sur le front de l'emploi, y a t il un vent de folie? eh be non, mais ce n'est pas votre préoccupation...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :