Le CAC rechute à 3.600 points

 |   |  420  mots
La Bourse de Paris termine en forte baisse ce vendredi. A la clôture, le CAC 40 perd 2,86% à 3.608 points. Toutes les valeurs de l'indice sont dans le rouge. La journée a été encore marquée par une série de résultats d'entreprises.

Alcatel-Lucent signe la plus forte baisse du CAC 40. Le titre chute de 10,61% à 2,57 euros. L'équipementier télécoms a publié une perte nette de 182 millions d'euros au troisième trimestre, alors qu'il était dans le vert le trimestre précédent.

Renault perd 1,67% à 30,60 euros. Le constructeur a fait état d'un recul de 11,3% de son chiffre d'affaires mais il s'attend à une hausse de 50% de sa production au quatrième trimestre. Citigroup relève sa recommandation sur le titre. Peugeot, le plus faible repli du CAC 40, recule de 0,27% grâce à un relèvement de recommandation de HSBC et Michelin perd 2,21%.

Sanofi-Aventis cède 2,23% à 49,74 euros. Le groupe de pharmacie a pourtant publié un bénéfice net en hausse de 16% au troisième trimestre.

Vivendi abandonne 2% à 18,92 euros. Le groupe peine à trouver un accord avec Comcast et General Electric pour la création d'une coentreprise pour NBC Universal dont Vivendi détient 20%.

Hors CAC, Iliad abandonne 1,65% à 73,70 euros. La société mère de Free est le seul candidat à la 4eme licence de téléphonie mobile troisième génération.

Pages Jaunes se replie de 0,86% à 8,34 euros. Le groupe a fait état d'un repli de 5,8% de son chiffre d'affaires à 305 millions d'euros au troisième trimestre, et confirme une baisse de 2% à 5% de son chiffre d'affaires pour l'ensemble de l'année.

Thomson perd 8,49% à 94 centimes. Selon La Tribune, le groupe spécialisé dans l'équipement vidéo n'a pas réussi à trouver un accord avec le fonds américain Platinium pour la cession de sa filiale Grass Valley.

Les valeurs cycliques sont mal orientées. Saint-Gobain cède 6,72%, Bouygues abandonne 6,13%, ArcelorMittal laisse 5,08% et Lafarge recule 4,40%

Les valeurs bancaires sont en baisse. Dexia chute de 1,75% à 5,68 euros malgré un relèvement de recommandation de JP Morgan, Crédit Agricole cède 2,2% à 13,10 euros, Société Générale perd 1,64% à 45,38 euros et BNP Paribas abandonne 4,26% à 51,45 euros.

Les valeurs pétrolières et parapétrolières reculent, affectées par les résultats décevants du numéro un mondial du secteur Exxon Mobil. Total cède 3,25%, Technip chute de 4,6%, CGG Veritas plonge de 6,02% et Vallourec recule de3,28%.

Seule hausse, hors CAC 40, Fimalac prend 2,3% à 35,50 euros. La société d'investissement a enregistré une baisse de 4,7% de son chiffre d'affaires pour l'année 2008-2009, mais le groupe a renoué avec la croissance au dernier trimestre.

Sur les marchés pétroliers, le baril de WTI américain s'échange contre 77,97 dollars et celui de Brent de la mer du Nord contre 76,10 dollars.

Du coté des devises, l'euro vaut 1,4746 dollar.

(également disponible en vidéo)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/10/2009 à 13:25 :
un petit retour sur les 3400 n'est pas à exclure!!!
a écrit le 31/10/2009 à 13:13 :
La sortie de crise sera longue, surtout en Europe (6 mois de plus que les US), et tout particulièrement en France (6 mois supplémentaires de plus que les autres pays européens). C'est lié à un problème structurel en France, et en particulier au poids trop important des banques dans notre économie. L'année 009 était simplement dure, mais l'année 2010 va être pénible, réellement pénible ...
a écrit le 30/10/2009 à 21:41 :
lol
a écrit le 30/10/2009 à 20:31 :
la spéculation est de retour,nous sommes encore assis sur un gros mensonge....les bénéfices étaient revenus...mais...le chomage augmente...tous aux abris.!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :