Wall Street termine à son plus haut de l'année

 |   |  494  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Les places américaines ont évolué en territoire positif ce lundi. Les marchés ont été rassurés par la progression plus importante que prévue des ventes de détails, même si l'activité industrielle recule.

Wall Street atteint son plus haut ce lundi à la clôture, malgré des statistiques contrastées. Le Dow Jones avance de 1,33% à 10.407 points, le Nasdaq de 1,38% à 2.198 points et le S&P 500 de 1,45% à 1.109 points. Les marchés ont été rassurés par le fait que les dirigeants d' Asie -Pacifique ont suivi l'exemple du G20 et promis de poursuivre les mesures de relance jusqu'à ce qu'une impression durable de reprise économique soit établie. De plus, Japon a connu au troisième trimestre 2009 son plus fort taux de croissance en deux ans.

Du coté des statistiques, les ventes de détails ont progressé plus que prévu en octobre. Elles ont augmenté de 1,4% alors que les économistes tablaient sur une hausse limitée de 0,9%. En septembre, elles avaient chuté de 2,3%.

En revanche, l'indice Empire State qui mesure l'activité manufacturière dans l'Etat de New York est ressorti en dessous des attentes en novembre. Il est de 23,51 points, contre 30 attendu. En octobre, il avait atteint 34,57 en octobre. C'est le premier ralentissement du rythme depuis quatre mois.

Du coté des valeurs, quelques entreprises publient leurs résultats trimestriels. General Motors qui affiche une perte nette de 1,151 milliard de dollars entre le 10 juillet et le 30 septembre. Lowe's, numéro deux du bricolage et de la décoration intérieure, a enregistré une baisse de 30% de son bénéfice au troisième trimestre, à 344 millions d'euros. Par action, il ressort à 0,23 dollar soit légèrement en dessous des estimations des analystes qui tablaient sur 0,24 dollar. Le chiffre d'affaires perd 7,5%. Le titre recule de 0,50% à 21,74 dollars.

Intel s'octroie 2,17% à 20,25 dollars. Le directeur financier du groupe a annoncé qu'il prévoyait une marge brute stable à horizon proche. De plus, son conseil d'administration a approuvé une augmentation de capital de 12,5% à 15,75 cents par titre.

Cisco Systems gagne 0,67% à 23,87 dollars. Le géant des équipements télécoms vient d'annoncer qu'il relevait son offre sur Tandberg, spécialiste norvégien des équipements pour vidéoconférences. Cisco propose 170 couronnes norvégiennes par action (20,40 euros), contre 153,50 auparavant. Le groupe américain a déclaré que cette nouvelle offre avait déjà reçu des réponses favorables d'actionnaires représentant plus de 40% du capital.

Fedex bondit de 3,45% à 84,80 dollars. Selon l'hebdomadaire Barron's, le titre du groupe de messagerie pourrait continuer de progresser grâce à l'exposition croissante de Fedex aux marchés internationaux comme la Chine.

General Electric avance de 2,17% à 16 dollars après l'annonce de la création d'une coentreprise d'avionique (ensemble des équipements électroniques, électriques et informatiques pour aider au pilotage) avec le groupe chinois, Aviation Industry Corp.

JP Morgan Chase prend 0,33% à 43,04 dollars. La banque pourrait proposer entre 500 et 525 pence par action pour racheter les 50% qui lui manque du courtier Cazenove, selon le Sunday Telegraph.

Bristol-Myers Squibb a annoncé son intention de se défaire de sa participation de 83% dans Mead Johnson Nutrition. L'opération, si elle est entièrement souscrite, représente 7,69 milliards de dollars (5,14 milliards d'euros). Bristol-Myers Squibb s'envole de 4,83% à 24,30 dollars et Mead Johnson Nutrition cède 4,29% à 43,31 dollars.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :