Etats-Unis : la consommation se porte bien, l'activité industrielle souffre encore

 |   |  434  mots
Les ventes de détail aux Etats-Unis ont rebondi fortement en octobre, de 1,4%, tirées par le secteur automobile, mais elles n'ont pas réussi à effacer leur recul du mois précédent (-2,3%). En revanche, l'indice Empire State mesurant l'activité industrielle dans la région de New York a chuté beaucoup plus que prévu, pour s'établir à 23,6 en novembre, après 34,6 un mois plus tôt.

Bonne nouvelle pour la consommation américaine. Les ventes au détail ont progressé plus qu'attendu en octobre, grâce principalement à la bonne tenue du marché automobile, mais les chiffres du mois précédent ont été revus en nette baisse, selon les statistiques officielles publiées ce lundi. Les ventes globales ont augmenté de 1,4% par rapport à septembre, mois durant lequel elles avaient baissé de 2,3% (révisé), selon le département du Commerce.

Les statistiques du mois dernier ont été dopées par un bond de 7,4% des ventes de voitures neuves et de pièces détachées, après une chute de 14,3% le mois précédent (-10,4% annoncé initialement), après l'expiration du dispositif de prime à la casse qui les avait fait bondir en août.

Hors automobiles et pièces détachées, les ventes au détail ont augmenté de 0,2% seulement en octobre, après une progression de 0,4% le mois précédent. Il s'agit de leur troisième mois consécutif de hausse. Les ventes des stations-service ont stagné le mois dernier après une hausse de 0,9% en septembre. Hors automobile, carburant et matériaux de construction, les ventes au détail montrent une progression de 0,5%, la quatrième d'affilée. Enfin, les ventes de matériaux de construction ont chuté de 2,4% le mois dernier après un recul de 0,6% en septembre.

En revanche, l'indice d'activité manufacturière dans l'Etat de New York a baissé en novembre, attestant d'un ralentissement du rythme pour la première fois en quatre mois, a aussi annoncé la Réserve fédérale de New York ce lundi. L'indice "Empire State" de la Fed de New York est ressorti à 23,51 en novembre contre 34,57 en octobre, nombre qui représentait un plus haut de cinq ans.

Les économistes avaient anticipé un indice à 30. Cet indicateur donne l'une des toutes premières indications sur la conjoncture industrielle des Etats-Unis pour le mois courant.

Enfin, les stocks des entreprises ont moins diminué que prévu en septembre et leur rythme de contraction a ralenti par rapport au mois précédent, selon le département du Commerce. Ces stocks ont reflué de 0,4% en septembre, après une contraction de 1,6% en août (-1,5% en première estimation). Les analystes anticipaient une baisse de 0,7%. Les ventes ont, elles, baissé de 0,3% après un gain de 1,1% en août (1% en première estimation). Le rapport des stocks aux ventes ressort à 1,32 mois en septembre comme en août.

En valeur, les stocks reculent pour le treizième mois d'affilée, à 1.303 milliards de dollars, au plus bas depuis les 1.294 milliards de novembre 2005.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :