Débat : match nul, vraiment nul

 |   |  95  mots
DR
DR (Crédits : VIA BLOOMBERG NEWS)
Le débat était pathétique, à l'image de la campagne. aucun des candidats n'en est sorti vainqueur même si les partisans dans chaque camp proclament leur victoire. Entre un candidat surexcité et un candidat président du conseil de la IVe République, le seul gagnant de ce débat c'est la crainte, la crainte de lendemains difficiles pour la France et l'Europe

Vivement le 7 mai

Que cette campagne soit terminée et que la France fasse enfin fasse à ses responsabilités. J'ai hâte d'être dans l'opposition.

L'euro sous pression

L'euro glisse sous une avalanche de mauvaises nouvelles. Il glisse mais il ne rompt pas? Sa résistance est étonnante.

L'Espagne et l'Italie s'enfoncent

La Bourse de Madrid a encore perdu plus de 2.5%. Elle est au plus bas depuis Mars 2009. Même tarif pour la Bourse de Milan. L'Espagne a perdu 20% depuis le début d'année, l' Italie près de 6%.

 

Lire la suite sur...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/05/2012 à 14:59 :
La presse étrangère trouva hollande meilleur que sarko ! mais plein de sujets oubliés : la santé, le logement ! les questions posées par les 2 journalistes avaient été plutôt mal préparées , incomplètes et les questions voulues d'avance...
a écrit le 04/05/2012 à 23:14 :
L'EUR se maintient depuis plusieurs mois, en effet, alors que la zone € traverse une crise profonde; mais cela n'est pas si étonnant que ça. Le niveau des taux européens est supérieur à la plupart des autres devises, USD en tête. N'oublions pas que la BCE a stoppé les baisses sur son principal taux directeur à 1%, quand dans le même temps la FED est à 0.25% et affirme qu'elle restera sur ce niveau jusqu'en 2014! L'USD ne risque donc pas de s'envoler... et l'€ est maintenu à un niveau anormalement élevé.
a écrit le 04/05/2012 à 9:25 :
Pourquoi n'affichez vous pas votre parti directement. Le titre de votre article respire la subjectivité. Etre surexité, laisse entendre l'attente du manque d'action. Faire figure de président du conseil, laisse entendre un homme des archives. Si vous le pensez, dites le.
a écrit le 03/05/2012 à 21:31 :
D'où venait cette impression que Sarkozy était au taquet en matière de connaissance des dossiers économiques et de mémorisation de quelques stats choisies par ses communicants et que Hollande rongeait son frein pour ne surtout pas étaler sa science dans le domaine pour ne pas passer pour l'« intello » de service ? Ça doit être frustrant d'avoir fait l'ENA et en être sorti si bien placé pour jouer les imbéciles incapables de se saisir d'un dossier et de sa complexité à la télévision.
a écrit le 03/05/2012 à 18:06 :
Un type qui met une photo plus importante en taille que celle prise par la typographie de son article n'inspire guère confiance, surtout s'il est aussi banal que ses propos
a écrit le 03/05/2012 à 16:20 :
On va remplacer un président bling bling par un homme d'état ,quel est le problème? De toute façon ,avant toute chose ,il faut passer de déficit commercial à excédants ,les Bretons le font bien ,le reste de la France le peut. Ensuite on pourra parler de résoudre les déficits ,l'argent doit pouvoir venir de quelquepart. Agroalimentaire ,informatique ,tourisme on peut y arriver si tout le monde s'y met. L'industrie ,mise à part l'industrie liée à tout ce qui est électrique ,faut oublier comme on a oublié les mines de charbon ,les corderies de chanvre en val de loire.
a écrit le 03/05/2012 à 13:43 :
Si F.H. est élu, il y aura un juste retour de manivelle,il sera face à la dette de F.Mitterrand, Fabius etc? 3256 milliards de F, celle de J.Chirac et L.Jospin premier Ministre, le double !!!Les intérêts de cette dette colossale et celle du quinquennat échu : 600 milliards (dixit F.Hollande) moins intérêts ci-dessus (5 ans X 47 M?) =235 milliards
Réponse de le 03/05/2012 à 16:10 :
et on rajoute les + de 2 millions d'immigrés arrivés gràce à Giscard ,40 merveilleuses années ,qu'on va payer maintenant.
a écrit le 03/05/2012 à 13:06 :
vous avez raison, les gains dans la fonction publique sont surement compris entre 30 et 40% (c dans l'air), mais pas touche, on emprunte plutôt que faire des économies.
on ne peut pas gérer son fond de commerce et faire de la bonne gestion
Réponse de le 03/05/2012 à 21:42 :
Quelque cours d'économie et de principe de base de la création monétaire sont plus qu'urgent à administrer.
La dette C'EST la monnaie.... les banques créent de la monnaie sans aucun contrôle.
Supprimer les dettes et .... Plus de monnaie.... Bon courage à ceux qui veulent réduire les dettes... ET bon courage à ceux qui veulent plus de dette et donc plus de fausse monnaie....
Toute chose ayant une fin, la monnaie n'échappe à ce principe...
a écrit le 03/05/2012 à 12:09 :
Qui est ce monsieur a cravate( passe port des cons)qui ose dire autant de betises.Qu'il aille dans l'opposition , donc actuellement dans la majorité , .D'accord le débat fut nul , et notre cher Président a-t-il été bon? Ce ne sont pas les sociétés qui font des erreurs , ce sont leurs dirigeants.Pour réponse Monsieur le beau penseur ,le seul homme qui tire profit du capitalisme est l'escroc, et il devient millardaire en un rien de temps.(Regardez autour de vous en trouverez quelques uns de très connus).
a écrit le 03/05/2012 à 12:03 :
En dehors des programmes, que les lecteurs de laTribune, devraient normalement connaître, et des données chiffrées que chacun peut vérifier, on attendait essentiellement dans ce débat la posture des candidats. De ce point de vue, les choses sont claires, d'un côté les impostures du candidat sortant (chiffres faux : chômage, impôts, dette, immigration,..., déni de son bilan, informations abusivement démenties : Berlusconi, dîner des parlementaires, premier cercle du Bristol, immigrés = islam, ... et invectives : mensonges, calomnies, ...), de l'autre un candidat normal (ce qui ne veut pas dire incompétent, chacun peut en être juge) exposant clairement ses idées (que je ne partage pas, le dette dépasse la question de l'Europe) et rectifiant (il est vrai pas toujours courtoisement, en interrompant son adversaire, mais il a fait comme il a pu) les contre-vérités flagrantes (rectifications qui donnaient lieu à des gesticulations comiques et des fuites en avant agacées de son adversaire). Les lecteurs éclairés de la Tribune ne peuvent qu'espérer en Hollande un président à la hauteur de la fonction, comme le réclame cet appel des économistes à voter pour lui, à défaut de trouver des solutions, qui, à mon sens, ne pourront venir que par la reconquête de la démocratie, c'est-à-dire par l'action du (des) peuple(s).
Réponse de le 03/05/2012 à 13:44 :
L'action du (des) peuple (s)...Je crains que tout cela finisse très bientôt dans la rue ...
Réponse de le 03/05/2012 à 14:20 :
Alors la, vous m'avez convaincu... Quand a cet appel des economistes que vous mentionnez, prenez le temps de regarder le parcours de chacun d'entre eux (je l'ai fait, google-iser les): ils partagent quasiment tous une caracteristique commune: leur employeur (l'Etat)... A deux ou trois exceptions prets...

De toute facon, Sarkozy ou Hollande, je ne me fais pas trop de souci, les actions seront similaires: le marche obligataire saura se rappeler a leur bon souvenir, surtout lorsqu'il s'agira de payer les fonctionnaires cet ete, ou l'Etat devra massivement emprunter pour ses depenses courantes... "le changement est en marche", c'est certain: on constate aujourd'hui l'echec du modele etatiste keynesien...
a écrit le 03/05/2012 à 11:52 :
Il est regrettable que La Tribune se livre à une publicité déguisée pour le site monfinancier.com. Quand on connait le bonhomme et les multiples rateliers où il mange (voir Laurent Mauduit) on n'a guère envie de le lire. Ce serait dommage que ce dégoût finisse par atteindre La Tribune elle-même dont les lecteurs ne paient pas un journal pour se laisser manipuler par les habituels exploiteurs.
a écrit le 03/05/2012 à 11:48 :
Ecrire dans la précipitation n'est jamais bon...le fasse fasse n'est pas glorieux...pour des gens sensés être d'un certain niveau, si ces fautes sont apparues depuis les 10 dernières années, c'est qu'il n'y a plus de re- lecture : du coup, on a un sentiment que la presse dont c'est le métier n'est pas plus sérieuse sur les choses essentielles que sur la forme...
a écrit le 03/05/2012 à 11:15 :
Allez , bientôt la nomenklature de gauche vous confiera ses placements financiers...
a écrit le 03/05/2012 à 11:13 :
Sur l'épargne on a en effet entendu dire qu'il la prendrait pour financer le déficit, ce n'est donc pas spécifiquement les riches qui seront atteints, mais aussi les classes moyennes qui crient au pouvoir d'achat. De plus, il n'annonce pas de réduction des dépenses, une augmentation d'un point par an. Un éléphant ça trompe énormément. Il parle d'un grossissement des PME et d'innovation, mais finalement quelle politique pour 5 millions d'emplois? Notre système d'endettement n'est pas remis en cause et les jeunes comme chaque année ne pourront entrer dans la vie active dans des conditions normales. Aurons-nous une explosion comme on le voit en Espagne qui s'étend à l'Italie... c'est grave de conduire un pays à l'explosion.
Réponse de le 03/05/2012 à 13:32 :
Effectivement, si nos compatriotes croient que les socialistes réussiront à prélever 40 milliards d'euros sur les seules familles les plus riches (faites le calcul et voyez ce que cela représenterait par famille), c'est vraiment qu'ils sont prêts à tout avaler. D'ailleurs, FH s'est bien gardé de dire ce qu'il entendait par "familles les plus riches"...
a écrit le 03/05/2012 à 11:10 :
Pour moi le débat fut nul.
J'ai décroché au bout d'un peu plus d'une heure.
Il n'y avait rien de constructif, et que du superficiel, et de la communication.
Pour preuve le conflit sur l'augmentation de la dette, 500 M pour NS et 600 M pour FH.
Ce matin on comprend que FH compte du 01 01 2007 au 31 12 2012, soit 6 années plaines.
Argument développé le budget 2012 est voté, les dépenses sont engagées donc il faut en tenir compte. OK c'est défendable mais dans ce cas prenons l'augmentation du 01 01 2008 car le budget de 2007 était voté avant l'élection de NS.
Et tout est à la mesure. C'est pour cela que je considère que c'est nul.
a écrit le 03/05/2012 à 10:53 :
ce sont les médias qui ont fait de ce débat un épiphénomène. Les spécialistes disaient bien qu'il n'y en pas grand chose à attendre et que cela influencait peu le choix des électeurs. il n'y avait que le candidat président pour se raccrocher à ce maigre espoir. eh bien c'est raté. par contre ce ne sera pas une sinécure pour le nouveau président qui devar faire face à la conjoncture. et ce sera encore plus difficile pour Hollande car il devra en plus faire face à NS qui sera un mauvais perdant et fera tout pour savonner la planche quitte à enfoncer encore plus le pays.
Réponse de le 03/05/2012 à 13:28 :
Je crois que les socialistes n'auront besoin de personne pour enfoncer le pays, etant donné que tout leur programme est fait pour les assistés et profiteurs de tout poil. Il n'y a qu'à voir comment le gouvernement Jospin a tiré profit de la croissance dont il a bénéficié.
Rendez-vous dans 5 ans, si FH est élu dimanche soir...
Réponse de le 03/05/2012 à 18:09 :
.....c'est LEPEN dans 5 ans !!!!!
a écrit le 03/05/2012 à 10:21 :
Soyez mieux inspirés car avec ce personnage vous faites fuir vos lecteurs, d'ailleurs ils aimeraient mieux savoir à qui ils ont affaire: financier, économiste, lobbyiste etc...en tout cas l'école des économistes n'est pas flattée!
Réponse de le 03/05/2012 à 15:50 :
Pas un instant Fiorentino ne me fait fuir, bien au contraire. Quelques jugements à l'emporte-pièce parfois, voilà tout... Ah évidemment, ce n'est pas le langage bien léché de ces "chers" économistes. Qui souvent se trompe complètement dans leurs pronostics. Tiens, à propos, et si NS était élu dimanche soir ? En tout cas, Marc Fiorentino, continuez, au moins vos propos changent du prêt-à-parler ambiant !
a écrit le 03/05/2012 à 9:57 :
Ayant prévu la médiocrité de ce débat, hier soir j'ai eu la chance de trouver sur France 4 un excellent programme: Les animaux qui nous font rire; puis sur une autre chaine: Les meilleurs moments du bêtisier. Donc j'ai passé une agréable soirée. Ce matin, j'ai entendu les commentaires de la radio suisse romande qui disait exactement ce que j'avais prévu...Cela m'a suffit...Pauvre France ! Jean-Claude Meslin
a écrit le 03/05/2012 à 9:55 :
Les experts ces nouvelles divinités pour qui la destruction et l'appât du gain sont leurs seuls plaisirs. M Fiorentino vous faites partie des petits ceux qui ne voient pas bien loin mais rassurez-vous mais êtes nombreux. La fête est finie (pas parce qu' Hollande sera sans doute élu). Vous vous êtes enrichi pendant que d'autres courbaient l'échine aussi j'ai l'impression que vous avez mauvaise conscience et c'est pour cela que vous écrivez n'importe quoi. Prenez des vacances ça nous fera du bien.
Réponse de le 03/05/2012 à 12:54 :
vous revez tout haut si vous croyez que ca va changer un pays seul serait ce meme la Chine ne peut rien faire bouger La désillusion va être dure
Réponse de le 03/05/2012 à 14:42 :
Je ne rêve ni tout haut ni tout bas. Je ne serai pas déçue car malheureusement je ne rêve plus et pourtant j'aimerais bien. Ce ne sont pas les politiques qui font l'histoire mais les femmes et les hommes.
a écrit le 03/05/2012 à 9:29 :
qu'est ce que c'est que cet "expert" ? commentaire nul.
l'économie se porte mieux quand c'est la gauche qui est au pouvoir d'ailleurs et la droite n'a jamais mieux montré ses prouesses économiques que dans les trois dernières années (bourse : + 6 % sous gouvernement de gauche contre + 2 % de moyenne sous la droite). Pourquoi les économistes ne nous disent pas qu'ils roulent pour leur pomme ? Et qu'on nous parle un peu plus du lobbying ...
Réponse de le 03/05/2012 à 10:18 :
Si vous en êtes encore à croire que c'est le volontarisme national qui créé la croissance, on ne peut pas grand chose pour vous. Rendez vous le 7 mai...quel que soit le vainqueur.
a écrit le 03/05/2012 à 9:05 :
IL mange à quelle gamelle sa soupe ce journaliste...
a écrit le 03/05/2012 à 9:00 :
Houlala l'analyse de l?analyste financier qui regarde juste les financiers pour dire ce qui est bien ou pas. Il faut redescendre au niveau des gens Monsieur, les marchés ont besoin des gens, de la réalité et de l'Europe aussi... Vous devriez (pour une fois) regarder les chinois qui ont bien compris que si il n'y a plus de clients aux États Unis et en Europe leurs 'pouvoirs' ne servira pas à grand chose car ils n'auront personne à qui vendre. Ce snobisme parisien qui dit que rien n'est bien est juste ridicule monsieur l'analyste et votre sourire ne cache pas bien votre propos féodaliste...
a écrit le 03/05/2012 à 9:00 :
Comment votre site se permet-il de publier un article pareil ? Honte à la Tribune.fr. Vous vous devez d'être neutres et factuels et vous présentez les choses, à travers un tiers, de manière outrancière et absurde.
Réponse de le 03/05/2012 à 12:56 :
heu il y a quand meme largement plus d articles favorable à Hollande dans la Tribune sur ce coup pour la neutralité et le factuels ils ont vraiment pas été terribles
a écrit le 03/05/2012 à 8:08 :
Il y a un mauvais candidat et une alternative bien pire encore! Les déficits français se sont creusés, ce qui n'est pas une preuve de bonne gestion. Mais les rares économies qui ont été faite, le candidat socialiste les rejettent et promet de nouvelles dépenses financées par de nouveaux prélèvements... Bayrou a raison quand il traite Hollande de menteur. Le vrai mensonge, celui qui a échappé à Sarkozy lors du débat d'hier, c'est qu'Hollande prétend qu'il ne s'attaquera qu'au plus riches. Balivernes. Il ne s'attaquera pas aux plus riches, il ira prendre l'argent là où il se trouve, c'est à dire dans l'épargne des français. Ce sera très facile pour ce genre de candidat de prétexter que si on a réussi à économiser de l'argent c'est que l'on a un train de vie confortable, et pour faire dans le misérabilisme plus confortable que ceux qui peinent à boucler leur fins de mois. Pourquoi devrions-nous condamner ceux qui ont consenti à des efforts et des sacrifices pour se constituer une épargne plutôt que de dépenser l'argent comme des cigales? La première qualité d'un Président de la République doit être le respect de ses concitoyens. Hollande n'a pas cette qualité.
Réponse de le 03/05/2012 à 8:43 :
"La première qualité d'un Président de la République doit être le respect de ses concitoyens. Hollande n'a pas cette qualité."... vous n'êtes pas las de ce genre d'anathème ? depuis des semaines, voire des mois, nous entendons les mêmes outrances, sans effet visible sur l'électorat. L'injure ne remplace pas une analyse politique sérieuse et ne convainc que les convaincus.
Réponse de le 03/05/2012 à 10:58 :
@toccata la première qualité d'un président c'est de rassembler surtout en période difficile. Eh bien jusqu'au bout NS aura joué la division (cf cette ineptie du vrai travail) preuve qu'il n'a tiré aucun enseignement de son expérience de 5 ans.
Un bon président peut commettre des erreurs mais il ne les renouvelle pas !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :