Les Bourses européennes clôturent en légère hausse après une réunion du G8 décevante

Paris termine en hausse (+0,64%), Londres prend 0,70% et Francfort 0,95%, quand la Bourse de Madrid recule (-0,65%)

5 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Les Bourses européennes ont rebondi ce lundi, à l'exception de l'espagnole, dans un marché très prudent sur la situation de la zone euro après une réunion du G8 jugée décevante par les investisseurs. "En l'absence de rendez-vous économiques, le marché a hésité pendant une grande partie de la séance sur la direction à prendre", a relevé Arnaud de Champvallier, directeur de Turgot Asset Management. "Nous étions tombés tellement bas ces derniers jours que certains titres ont profité d'achats à bon compte", a-t-il ajouté. Les craintes liées à la crise de la zone euro restent fortes après une réunion du G8 qui n'a pas convaincu le marché. L

'Eurostoxx 50

a gagné 0,26%.

- La Bourse de Paris a clôturé en hausse, rebondissant après avoir atteint 3.008 points, un plus bas de clôture annuel vendredi. Le CAC 40 a pris 0,64% à 3.027,15 points dans un volume d'échanges peu fourni de 2,579 milliards d'euros. Renault (+4,67% à 32,02 euros) a signé la plus forte progression de la cote. Les analystes de la banque suisse UBS ont ajouté le constructeur à leurs valeurs européennes préférées, avec une recommandation à "acheter" et un objectif de cours à 55 euros. Hors CAC 40, Air France-KLM a cédé 1,32% à 3,44 euros. Le Figaro a fait état d'un projet de 5.000 suppressions de postes d'ici 2015, dont une moitié via des départs naturels (retraite, démissions) et l'autre via un plan de départs volontaires. Des informations démenties par la direction.

- La Bourse de Londres a terminé en hausse. L'indice FTSE-100 des principales valeurs a gagné 36,86 points, soit 0,70% par rapport à la clôture de vendredi, à 5.304,48 points. Royal Bank of Scotland a pris 4,05% à 20,80 pence et Lloyds Banking Group 1,81% à 26,42 pence. Barclays, qui a annoncé la vente de sa participation dans le gestionnaire d'actifs américain BlackRock, évaluée à 6,1 milliards de dollars, a gagné 2,21% à 180 pence. Le fonds d'investissement Man Group s'est adjugé pour sa part 4,65% à 78,80 pence.

- La Bourse de Francfort a progressé, l'indice vedette Dax regagnant du terrain après avoir perdu près de 5% la semaine précédente, dans un environnement toujours très incertain. Le Dax a gagné 0,95% à 6.331,04 points, et le MDax, indice des valeurs moyennes a progressé de 1,25% à 10.169,55 euros. Commerzbank a ainsi terminé en tête de l'indice (+3,24% à 1,44 euro) suivi de Metro (+3,23% à 24 euros) et Merck KGaA (+2,84% à 76,04 euros). Thyssenkrupp a également signé une bonne hausse, de 2,55% à 15,27 euros. Fresenius a par contre progressé moins que le marché (+0,21% à 75,74 euros), après l'annonce sans surprise des détails de son offre sur Rhön Klinikum.

- L'indice Ibex-35 de la Bourse de Madrid a clôturé en baisse de 0,65% à 6.524 points, son plus bas niveau depuis le 30 mai 2003, continuant de pâtir du scepticisme des marchés face au secteur bancaire espagnol, qui croule sous les actifs immobiliers risqués depuis l'éclatement de la bulle. Les valeurs bancaires restent dans le rouge, deux semaines après la nationalisation partielle de Bankia: Santander, numéro un en zone euro par la capitalisation, a cédé 1,38% à 4,514 euros, BBVA a perdu 1,15% à 4,886 euros et CaixaBank a reculé de 0,36% à 2,245 euros.

- La Bourse de Bruxelles a progressé de 0,96% à 2.093,80 points. Le bancassureur KBC a nettement profité de la séance et gagné 3,28% à 11,82 euros. Le groupe de métallurgie Umicore a engrangé 2,96% à 37,73 points. Seules deux valeurs de l'indice Bel-20 ont terminé en baisse, d'ailleurs très modérée: le brasseur AB Inbev, qui a perdu 0,11% à 53,33 euros, et GDF-Suez, en recul de 0,25% à 16,20 euros.

- L'indice AEX des principales valeurs de la Bourse d'Amsterdam a clôturé en hausse de 0,61% à 290,54 points, la plupart des valeurs terminant la séance dans le vert. La hausse la plus importante a été enregistrée par le groupe de prospection géologique pour l'industrie pétrolière, minière et gazière Fugro, qui a bondi de 4,09% à 48,62 euros, suivi par le sidérurgiste Arcelor Mittal, qui a gagné 2,72% à 11,71 euros.

- L'indice SMI des 20 valeurs vedettes de la Bourse suisse a enregistré une légère hausse de 0,29% à 5.814,59 points. La plus forte progression a été enregistrée par le spécialiste du luxe Richemont, qui a pris 2,94% à 57,70 francs suisses, tandis que son homologue Swatch ne prenait que 0,84% à 386 francs suisses en raison du versement du dividende.

- L'indice vedette de la Bourse de Milan, le FTSE Mib, a clôturé sur un léger repli de 0,28% à 13.012 points. La banque Banco Popolare s'est envolée de 18,94% à 1,036 euro, portée par le feu vert de la Banque d'Italie à la mise en place d'un mécanisme de mesure des risques qui lui permettra de renforcer ses fonds propres. UBI Banca, qui pourrait bénéficier du même mécanisme selon des analystes, a bondi de son côté de 9,07% à 2,332 euros. Le groupe automobile Fiat a gagné 8,60% à 3,638 euros.

- La Bourse de Lisbonne a terminé en baisse de 0,40% à 4.742,05 points, pénalisée notamment par le gestionnaire du réseau électrique REN qui reculé de 2,02%. Les valeurs bancaires se sont généralement bien comportées. La BES a réalisé la meilleure performance de la séance avec un gain de 2,42% tandis que la BPI a progressé de 0,85%. La BCP a terminé à l'équilibre.

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.