Nouvelle taxe sur les dividendes : la tentation de l'étranger ?

 |   |  512  mots
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le projet de Loi de finances rectificative qui est en cours d'étude par l'Assemblée nationale prévoit d'instaurer une taxe complémentaire de 3% sur le montant des dividendes distribués par les sociétés françaises soumises à l'IS. Les actionnaires particuliers pourraient en tirer les conséquences et délaisser les sociétés françaises au profit de leurs homologues étrangères.

Cette nouvelle taxe devrait inciter les entreprises françaises à investir les profits réalisés, plutôt qu'à distribuer aux actionnaires. Mais elle sera pénalisante pour les sociétés de l'Hexagone qui ont une politique de distribution traditionnellement généreuse à l'égard de leurs actionnaires et dont le cours de Bourse est en partie soutenu par la perspective de versement d'un dividende élevé : c'est le cas par exemple de Total, GDF Suez, France Telecom ou encore Sanofi Aventis

Pour le particulier qui détient ces titres, le risque est double : non seulement les sociétés concernées pourraient limiter leurs versements dans les années à venir, mais cette décision pourrait baisser les cours de ces titres, puisque comme on l'a dit, leur valorisation est soutenue par les dividendes généreusement versés.

Belgacom à la place de France Télécom ?

Cette nouvelle taxe, qui s'appliquerait aux versements en espèces réalisés par des sociétés françaises (hors PME indépendante et les sociétés soumises au régime fille-mère dans le cadre d'une participation au capital supérieure à 10%) devrait donc inciter les particuliers à chercher des sociétés étrangères qui versent un dividende généreux. C'est ainsi qu'on peut remplacer aisément France Telecom par Belgacom dont le rendement est de 9.4%. Plus cher mais peut être plus sûr, Deutsche Telecom verse un dividende de 7.6%. Sanofi peut également être remplacé par AstraZeneca qui offre un rendement très intéressant à 7.7%, tandis que SNAM, le premier fournisseur italien de gaz naturel qui offre un rendement de 7%, peut remplacer GDF suez.

Généreuse assurance

Sur l'indice DJ Stoxx 600, les valeurs qui offrent le meilleur rendement sont, outre les télécoms, le secteur de l'assurance. Sur ce secteur, il y a par exemple l'anglais RSA INSURANCE GR et le suisse Zurich Insurance Group qui offre respectivement un rendement de 8.60% et 7.9%. Mais il y a aussi quelques valeurs industrielles qui offrent un bon rendement comme la société anglaise BAE Systems, l'un des leaders mondiaux des systèmes et d'équipements de défense et de l'aérospatiale, et qui offre un rendement de 6.2%.

Plutôt que d'investir sur toutes ces valeurs, vous pourriez acheter le tracker Lyxor ETF Stoxx Europe Select Dividend 30 qui investi sur une sélection de valeurs de rendement parmi les 600 valeurs européennes de l'indice DJ Stoxx 600 (dont la plupart des valeurs citées ci dessus).

Rendements plus faibles aux Etats-Unis

Aux Etats-Unis, les sociétés ont souvent une politique de distribution moins généreuse qu'en Europe. C'est ainsi que des fonds comme BNP Paribas L1 Equity High Dividend USA ou ING (L) Invest US High Dividend sont investis sur des valeurs telles que Chevron, Philipp Morris et Procter & Gamble, dont les rendements ne dépassent guère les 3.5%. Parmi les valeurs distribuant un bon rendement, on trouve Pfizer (3.90%), Novartis (4.5%), et des groupes plus petits comme Verizon Communications (4.40%) Shaw Communications (4.90%) ou encore le groupe pétrolier ConocoPhillips (4.80%)
 Plus d'actualité Bourse sur MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/07/2012 à 17:07 :
Le dividende n'est que la juste rémunération d'un capital investi en risque .L'action de PSA a perdu en 3 ans quelques 75%!!!! et tant d'autres ,ne faites pas fuir ces gens
a écrit le 17/07/2012 à 16:27 :
choisir une entreprise pour son coupon, c'est bien, mais c'est loin d'etre suffisant...
a écrit le 17/07/2012 à 15:59 :
C est le monde a l envers la prise de risque de perte du capital deviendrait moins rémunérée que le livret A...
Bonjour l'investissement dans l'outil productif car en réalité ce sont les TPE et PME françaises qui seront au final les plus impactées
Réponse de le 17/07/2012 à 16:34 :
Bien sûr qu'on marche sur la tête avec ce gouvernement. Il va pousser les épargnants à fuir encore plus la bourse et l'investissement dans les PME au profit du livret A et autres produits qui ne font pas fonctionner l'économie réelle.
Ce discours du gouvernement contre la bourse ou l'investissement dans les PME est dangereux. On glorifie l'assistanat, le travail sans zèle, alors qu'il faudrait pousser l'investissement, l'entreprenariat, le travailler plus etc.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :