Une taxe de 3% sur les dividendes pourrait être instaurée dès cet été

 |   |  265  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Une nouvelle taxe sur les dividendes de 3% devrait être instaurée dès cet été dans le cadre du collectif budgétaire, afin d'inciter les entreprises à investir plutôt qu'à rémunérer leurs actionnaires.

Une taxe sur les dividendes dès cet été ? C'est ce qu'affirme le quotidien les Échos ce mardi. Une nouvelle taxe de 3% sur les dividendes devrait être instaurée dès cet été dans un vote de rectification budgétaire prévu en juillet. Toujours selon le quotidien économique, cette taxe devrait rapporter quelque 800 millions d'euros par an. Le but : inciter les entreprises à investir plutôt qu'à récompenser leurs actionnaires. Le nouvel impôt sur les dividende s serait acquitté à la source par les entreprises qui distribuent ces sommes à leurs actionnaires. Il compenserait une perte de recettes provoquée par une censure de la Cour de justice européenne sur un autre impôt visant les placements étrangers. Seuls les établissements soumis au régime de l'impôt sur les sociétés devraient être concernés: les Sicav, par exemple, y échapperont.

"Des entreprises telles que Total, France Télécom et Sanofi risquent, elles, d'être particulièrement pénalisées: à elles seules, elles ont compté pour près du tiers des montants versés l'an dernier au sein du CAC 40", précisent les Echos. Les groupes percevant des dividendes d'une société dont elles détiennent plus de 5% devraient par ailleurs être exonérés. Par ailleurs, le gouvernement voudrait également relever la taxe sur les transactions financières instaurée à la toute fin du quinquennat Sarkozy, car les recettes provisionnées, environ 1,1 milliard d'euros par an, ne seraient pas atteintes. François Hollande s'est fixé l'objectif d'un retour à un déficit public de 3% du PIB fin 2013 et un équilibre en 2017.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/06/2012 à 18:35 :
cela va surtout dissuader les investisseurs de se porter sur le marché des actions françaises : pourquoi allez me faire ponctionner sur les actions d'un pays qui en taxe les dividendes ?
sans compter que le marché est plutôt déprimé et que certains petits épargnant ont perdu près de 50 à 60 % de la valeur de leur épargne, ils auront donc double peine, non seulement ils ont perdu parfois jusqu'au 2/3 de leur capital, mais en plus ils vont être amputé du revenu qu'ils en dégagent....belle opération : quels sont ceux et celles qui portent les cornes ? investissez dans l'économie et dans l'industrie française qu'ils disaient....engagez vous...l'épargnant français et même étranger n'est pas prêt de remettre des fonds dans les entreprises du pays...
a écrit le 19/06/2012 à 15:43 :
3% pour rôder le mécanisme c'est le bon niveau.
a écrit le 19/06/2012 à 15:33 :
Cette mesure sert à compenser l'amende que l'état doit payer aux fonds étrangers. Ce n'est pas au petit actionnaire français de payer la facture. Je propose donc plutôt : mettre cette taxe (retenue à la source) à 13% au lieu de 3%, mais en échange supprimer les cotisations sociales sur les dividendes (payée par les actionnaires français), mais les étrangers paieraient bien plus. Cette mesure serait donc indolore pour les français. MERCI DE RELAYER ET DIFFUSER ABONDAMMENT CETTE PROPOSITION.
a écrit le 19/06/2012 à 14:40 :
voilà où nous en sommes, avec le speed trad par algo qui a réussi à faire fuir pas mal de monde, la crise de confiance irrémédiable depuis les produits tox et les agences de notations qui avaient donnés un triple A à ces derniers et j'en passe, ça s'accumule et cette mesure en plus, les gérants du marché payent pour leurs idioties ainsi que les survivants comme moi et tant d'autres.
a écrit le 19/06/2012 à 14:15 :
Avec des mesures pareilles la bourse va encore s'effondrer, les pea et compte titres vont se vider de toutes leurs actions.
a écrit le 19/06/2012 à 13:55 :
excellent nouvelle : je n'investirait plus UN sous dans une boîte française !!!
a écrit le 19/06/2012 à 13:13 :
Continuer à avoir des idées aussi stupides et dans quelques temps, les entreprises ne pourront plus se capitaliser et seront amenées à disparaître. Alors se sera adieu à beaucoup de privilèges et avantages que les français reçoivent car aujourd'hui c'est aisé de dire j'ai droit. Demain j'aurai tout juste le droit de manger si j'ai jardin et le courage de le cultiver et encore les affamés viendront tout piquer. Demain on va certainement mettre un impôt sur l'oxygène qu'on respire, elle est bien partie la France d'incompétents.
a écrit le 19/06/2012 à 13:11 :
au lieu de verser des dividendes, les societes vont racheter et annuler leurs actions. resultat equivalent pour l actionnaire et 0 impots pour l etat
sinon c est amusant de voir que l une des entreprise les plus impactee est France Telecom, dont l actionnaire majoritaire est ... l etat (qui lui a impose de cracher un gros dividende pour boucher son trou budgetaire)
Réponse de le 19/06/2012 à 15:26 :
Si vous annulez des actions, cela revient à faire monter le prix des actions : l'actionnaire fait alors des plus values au lieu de toucher des dividendes, et il est alors taxé sur la plus value (si plus value il y a bien-sûr).
Réponse de le 19/06/2012 à 18:42 :
excepté que dans le cas de figure, il faut encore des acheteurs pour prendre des actions plus chères dans un marché déprimé...vous semblez aussi "oublier" que les actions justement sont un marché, et que c'est lui qui fait le prix, le rachat d'action c'est très bien, et cela fait techniquement monter la valeur de l'action, mais s'il n'y a personne pour les acheter, le nouveau prix finira aussi par baisser...s'il n'y a pas de demande...et ce sera le rendement qui déterminera le nouveau prix...s'il y a du dividende,tant mieux...s'il n'y en a pas...les boites ne pourront même pas racheter leurs actions...
a écrit le 19/06/2012 à 12:50 :
Quand on annonçait dans ces colonnes qu'après les législatives, les nouveaux et hausses impôts allaient pleuvoir, la plupart critiquaient nos propos. Nous y sommes ! rien qu'aujourd'hui les annonces tombent comme de la pluie d'orage et personne ne parle de réduire le train de vie de nos chers élus. Au contraire, ils se torturent l'esprit pour trouver des postes à tous les copains et copines allant même jusqu'à l'Europe.
a écrit le 19/06/2012 à 11:41 :
l'homme normal nous dévoile un nouvel impôt dont il s'est bien gardé de parler pendant les campagnes électorales. les entreprises Française manquent de capitaux propres, le nombre d'actionnaires diminue à chaque nouvelle taxe. le CAC 40 a perdu les 2/3 de sa valeur depuis 1980. il est tant d'achever les actionnaires Français qui restent et d'accroitre les difficultés des entreprises Françaises. les politiques gauche ou droite sont toujours aussi ignares en économie d'entreprise. il reste à investir dans les entreprises étrangères pour qu'elles concurrencent un peut plus les entreprises Françaises.
Réponse de le 19/06/2012 à 13:39 :
Vous devriez méditer la maxime du magnat belge Albert Frère : '' petit actionnaire : petit c.n - gros actionnaire : gros c.n"
Ça fait longtemps que la bourse sert à pomper les petits actionnaires !
Investissez plutôt vos sous dans une entreprise de croissance près de chez vous : vous ne gagnerez peut être pas plus mais vous aurez contribué à créer de l'emploi !
Réponse de le 19/06/2012 à 13:57 :
contribuez à créer de l'emploi en France :quelle drôle d'idée !!!
Réponse de le 19/06/2012 à 15:28 :
En effet Albert Frere, est très pauvre... en tant que premier actionnaire de Total... On le plaint...
a écrit le 19/06/2012 à 11:06 :
le gouvernement peut bien mettre le taux à 10 %.cela ne me ramenera jamais mon argent que j'ai perdu sur 2008,2009 et 2010,sans compter certains titres que j'ai possédé qui ne m'ont jamais apporter un seul centime de dividendes alors que l'employé est généralement payé pour le travail qu'il effectue.en quelque sorte,j'étais un mauvais actionnaire comme disait Mr Sarkosy et maintenant Mr Hollande veut matraquer un peu plus le mauvais actionnaire.décidemment il est tres difficile dans ce pays a etre un bon actionnaire respecté.bref....
a écrit le 19/06/2012 à 10:43 :
Déjà que les épargnants boudent les actions, en diminuant les dividendes ils seront encore plus découragés à en acheter., ce qui ne facilitera pas les entreprises françaises
Réponse de le 19/06/2012 à 11:02 :
Exactement... Mais nos politiques (et semblent ils surtout a gauche) ne comprennent pas que ce sont les entreprises qui investissent et creent de l'emploi et que pour ca elles ont besoin de capitaux et donc... d'actionnaires! Pour nos politiques il n'y a que la depense publique qui crée de la richesse il faut croire... Pathetique
Réponse de le 19/06/2012 à 11:41 :
puisqu'il en est ainsi nous allons tout simplement retirer nos actions et placer hors FRANCE
Réponse de le 19/06/2012 à 14:01 :
Faites attention au rétablissement du contrôle des capitaux ... Les très riches ont des conseils et des filières d'évasion que le commun des mortels ne soupçonne même pas
Vous : on sait tout de vous grâce au contrôle numérique ...
a écrit le 19/06/2012 à 10:36 :
Cela va tuer l'investissement puisque les banques rechignent de plus en plus à aider. Alors on fait comment ? ..... simple on va en Angleterre, ils sont prêts à nous dérouler le tapis rouge !! Merci François !!
a écrit le 19/06/2012 à 10:27 :
Et encore une annonce d'impots de plus. Quelle facilité, et quelle compétence !
a écrit le 19/06/2012 à 9:46 :
quel courage, et qui va croire que l'on va investir si on n'a pas de dividences.... question et raissonnement idiot....que ferra t on on distribura des actions .... ensuite 800 millions sur 80 Milliards de déficit (peut etre un peu moins) mais 4.5 du pib cela fait 90 milliards..... c'est n'importe quoi ensuite le conseil constitiutionnel devrait annuler cette surtaxe ... a mon avis.... la seule vérité c'est de supprimer le prelevement libératoire...
a écrit le 19/06/2012 à 9:44 :
Cela va encore plus favoriser la détention d'actions par les français, niveau de détention qui est au plus bas !! L'argent des français restera sur le livret A, tout le contraire du financement de l'économie.
En ces temps difficiles pour les actionnaires, bien souvent il ne restait que le dividende pour faire le dos rond.
Les socialistes sont en train de matraquer d'impôts la France ...
Réponse de le 19/06/2012 à 11:43 :
deja que nous avons bcp perdu avec les actions depuis la crise qui est loin d'etre finie !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :