Wall Street dans le vert malgré un "Empire state" décevant

 |   |  315  mots
(Crédits : <small>Reuters</small>)
Wall Street devrait ouvrir en légère hausse alors que sur le front économique, l'indice d'activité manufacturière régionale dit "Empire State" de la Fed de New York, est ressorti à -8,1 points pour le mois de décembre 2012, alors que les économistes anticipaient une amélioration avec un indice proche de zéro contre -5,2 auparavant.

Le Dow Jones devrait grappiller 0,23% pour ouvrir à 13 108 points, le S&P 500 devrait avancer de 0,33% à 1413 points, le Nasdaq devrait de son coté grappiller 0,26%, à 2630 points. Du côté des valeurs, Apple qui a déjà perdu 30% de sa valeur en 3 trois mois a dévissé sous le seuil des 500$ en pré ouverture avant de revenir à 512$ alors qu' UBS a abaissé ses objectifs sur la valeur, l'analyste mettant en avant les problèmes de production de l'iPhone 5 (25 millions d'exemplaires devraient être produits au premier trimestre), une cannibalisation de l'iPad 4 par l'iPad mini, une concurrence plus forte et des ventes mitigées d'iPhones 5 en Chine. Pourtant Apple a annoncé avoir vendu "plus de deux millions" d'exemplaires de son iPhone 5 à l'occasion du premier week-end de commercialisation de ce téléphone ; Mais cela ne convainc pas Citgroup qui est passé d'achat à neutre sur le titre et coupe son objectif de cours de 675$ à 575$.

Du coté des valeurs, Verifone dévisse de 10,92% à 29,60 dollars au lendemain de la publication de ventes et de prévisions décevantes. Le numéro un mondial des technologies de paiement électronique sécurisées a vu son bénéfice net chuter de 86,4% à 26,985 millions de dollars, ou 24 cents par action

Sprint Nextel, l'opérateur wireless américain, a rehaussé sa proposition à 2,2 milliards de dollars pour l'acquisition des parts non détenues de Clearwire. L'offre est libellée ainsi à 2,97$ par titre désormais pour 48% du capital de Clearwire, contre 2,90$ par action précédemment. La valorisation globale du dossier ressort proche de 4,3 Mds$. La prime atteint 24% en comparaison des cours de décembre, avant les premières rumeurs d'opération.

L'offre requiert l'approbation de Softbank, opérateur mobile japonais. Elle est aussi conditionnée à la vente de 70% de Sprint à ce même Softbank. Le conseil d'administration de Clearwire étudiera cette proposition. Parmi les actionnaires de la firme, on retrouve Intel ou Comcast.

Plus d'actualité Bourse sur MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :