Le CAC à son zénith avant la réunion de la Fed

 |  | 397 mots
Pas de changement radical à prévoir du côté de la Fed et de l'Allemagne, les investisseurs sont rassurés. La bourse parisienne ouvre en nette hausse. REUTERS
Pas de changement radical à prévoir du côté de la Fed et de l'Allemagne, les investisseurs sont rassurés. La bourse parisienne ouvre en nette hausse. REUTERS (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les marchés européens se réjouissent : le principal réfractaire à la politique monétaire accomodante se retire de la course à la présidence de la Fed, et Angela Merkel devrait rester chancelière. Le Cac40 avance de 0,81% à 4147 points.

MonFinancier

Après une ouverture sur les chapeaux de roues, les marchés européens maintiennent la cadence et évoluent en nette hausse, les investisseurs saluant la victoire de Merkel en Bavière, et le retrait de Larry Summers de la course à la présidence de la Réserve fédérale (Fed), qui laisse la porte ouverte à une nomination de l'actuelle vice-présidente de la Fed, Janet Yellen, considérée comme partisane d'une politique monétaire accommodante.

Le CAC avance de 0,81%, à 4147 points après avoir inscrit un nouveau record annuel à 4162 points. Ailleurs Francfort bondit de 1,19%, à 8603 points. L'euro stoxx prend 0,92%, Londres s'adjuge 0,75%. Du coté des valeurs, la plupart des valeurs s'inscrivent dans le vert. Orange et Danone restent à la traine, en baisse de 0,84% et 0,34%.

Le secteur électronique bien orienté

Gemalto qui a été sélectionné par l'Imprimerie Nationale pour le permis de conduire électronique signe la plus forte hausse avec un gain de 3,7%, à 83,45 euros.  STMICROELECTRONICS se distingue avec un gain de 2,5%, à 7 euros après avoir annoncé qu'il faisait partie d'un consortium qui a soumis un projet de construction d'usine de semi-conducteurs en Inde, où le gouvernement offre des conditions avantageuses pour de tels investissements. Parmi les plus fortes hausses se distinguent Schneider et Arcelor qui bondissent de respectivement 2,28% et 2,04%.

Sur le SBF 120, NicOx (COX.FR) a annoncé que son anti-inflammatoire le naproxcinod a été recommandé pour le traitement de la myopathie de Duchenne dans l'UE, une maladie génétique pour laquelle aucune thérapie n'est approuvée à ce jour. Le titre bondit de 3,55%, à 2,83 euros mais c'est Rémy cointreau qui signe la plus forte hausse avec un gain de 4,7%, à 82,26 euros.

L'or reprend de la hauteur

Sur le marché des changes, l'euro s'adjuge 0,44% face au dollar, pour s'échanger à 1,3354$ mais redonne 0,15% face au yen à 131,90 yens. Le billet vert recule de son coté de 0,57% face à la devise japonaise et repasse sous le seuil des 99 yens, à 98,73 yens.

Le pétrole s'inscrit dans le rouge avec WTI qui recule de 1,31%, à 106,79$ et un brent qui perd 2,09%, à 109,38$.  Après avoir dévissé la semaine dernière, l'once d'or reprend de la hauteur et avance de 0,5% à 1315$ après le retrait de la candidature de Larry Summers au poste de président de la Fed, qui était favorable à un durcissement de la politique monétaire.

Plus d'actualités Bourse sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :