Carmat fait (bien) battre un deuxième cœur

 |   |  257  mots
(Crédits : reuters.com)
Huit mois après la première implantation de coeur artificiel, Carmat est en bonne voie de transformer l'essai sur un nouveau patient...

MonFinancier

C'est confirmé. Carmat fait battre un nouveau cœur depuis quelques semaines, huit mois après une première implantation réalisée à Paris. Le concepteur et développeur du projet de cœur artificiel confirme lundi « avoir accompli la moitié de l'essai de faisabilité de sa bioprothèse cardiaque et annonce la poursuite du recrutement pour deux autres patients. »

Pour être validé, l'essai doit inclure au total quatre patients en insuffisance cardiaque biventriculaire irréversible dont le pronostic vital est engagé à brève échéance. Carmat n' en est donc qu'à la moitié de son parcours. 

« Les critères de succès comportent - entre autres - la survie 30 jours après l'implantation et la récupération fonctionnelle des organes vitaux. Sur ces bases, les deux comités indépendants de contrôle de l'essai se sont réunis jeudi et vendredi derniers et un avis favorable à la poursuite du recrutement de nouveaux patients a été donné », précise Carmat, qui rappelle que, conformément aux bonnes pratiques cliniques et sauf obligations réglementaires ou circonstances particulières, elle ne prévoit pas de communiquer sur les résultats avant la fin de l'essai de faisabilité en cours.

L'information avait fuité du côté de 'Liberation', le quotidien avait en effet révélé jeudi dernier, que Carmat avait greffé « dans le plus grand secret » un deuxième cœur artificiel au centre hospitalier de Nantes.

Plus d'actualités Bourse sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :