Bourses chinoises : la chute la plus brutale depuis 2007

Les indices de Shanghai et Shenzhen ont clôturé en baisse de 8,5 et 7%, plombés par les doutes suscités par les mauvais chiffres de l'industrie chinoise notamment.

3 mn

La production manufacturière chinoise est au plus mal depuis 15 mois, selon le PMI MArkit publié vendredi. 24 juillet
La production manufacturière chinoise est au plus mal depuis 15 mois, selon le PMI MArkit publié vendredi. 24 juillet (Crédits : © Aly Song / Reuters)

Du jamais-vu depuis le 27 février 2007 sur le marché chinois. A la clôture, la Bourse de Shanghai a fini sur un plongeon de 8,48%, lundi 27 juillet. L'indice a perdu 345,35 points, à 3.725,56 points. Même son de cloche du côté de la Bourse de Shenzhen. L'indice composite a dévissé de 7%, écrémé de 162,62 points, à 2.160,09 points.

Ainsi, plus de 1.700 sociétés cotées ont vu leur action chuter et seules 78 l'ont vu augmenter, rapporte le Financial Times. Comme un symbole, PetroChina, la plus grosse société du pays, a terminé en baisse de 9,6%.

"Les investisseurs n'ont pas confiance dans un retour proche d'un marché orienté à la hausse. Les gens veulent empocher leurs gains après le dépassement des 4.000 points de l'indice", analyse Jimmy Zuo, pour Guosen Securities, cité par Bloomberg.

Les mauvaises nouvelles de l'économie chinoise plombent les Bourses

Les mauvaises nouvelles dans l'industrie semble aussi avoir découragé les investisseurs. La production manufacturière chinoise s'est contractée en juillet et a atteint son niveau le plus bas depuis 15 mois. L'indice PMI préliminaire des directeurs d'achat pour la Chine, calculé par la firme financière Markit, s'est ainsi établi à 48,2, bien en dessous de 50, le seuil séparant la croissance de la contraction de l'activité. Suite à cette annonce, la Bourse de Shangai avait déjà baissé de 1,29% vendredi, et celle de Shenzen avait perdu 1,27%, mettant un terme à six séances consécutives de hausse.

En outre, les profits de l'industrie chinoise ont baissé de 0,3% en juin, sur un an, alors que ceux-ci avait augmenté les deux mois précédents.

Une correction après un rebond ?

Selon certains analystes un effet de correction est intervenu. "La hausse de ces deux dernières semaines était trop forte, le marché s'est corrigé lui-même", a commenté Zhang Di, pour Haitong Securities. L'indice de Shanghai a grimpé de 16% entre le 7 et le 24 juillet,  celui de Shenzen a gagné 20% sur la  même période.

Pour Mylène Gaulard, maître de conférences à la Faculté d'économie de Grenoble, malgré la baisse de 30% des cours des Bourses chinoises survenue en juin, "ceux-ci sont encore surévalués relativement à la valeur fondamentale des entreprises cotées".

De nouvelles mesures bientôt prises par les autorités chinoises ?

La série de mesures mises en place par les autorités chinoises pour soutenir les marchés boursiers ces dernières semaines semble atteindre ses limites. Pour rappel, celles-ci comprennent une baisse des taux d'intérêt, la suspension des introductions en Bourse, l'incitation des sociétés de Bourse à acheter des actions garanties par des liquidités de la banque centrale. Les régulateurs ont également interdit aux actionnaires possédant plus de 5% dans une entreprise cotée de vendre leur participation au cours des six prochains mois.

Mais pour Jacky Zhang, analyste chez BOC International, l'Etat va aller plus loin et agir dans les deux prochains jours, souligne  le Wall Street Journal.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 6
à écrit le 28/07/2015 à 11:35
Signaler
On a beau vous le répéter, les arbres ne montent pas jusqu'au ciel, la bourse c'est cyclique bulle/Krach bulle Krach et ce sont les derniers arrivés qui se font toujours plumer....

à écrit le 27/07/2015 à 16:58
Signaler
au final, la bourse chinoise s'aligne finalement sur sa véritable activité

à écrit le 27/07/2015 à 14:39
Signaler
Vous savez, il y en a ceux qui frottent déjà les mains en attendant un crack boursier en Chine car il va se répandre comme de la poudre partout dans la planète et ainsi jeter par terre toutes les économies. Vous savez, si cette petite crise vous a fa...

le 27/07/2015 à 16:21
Signaler
Expliques nous donc les conséquences, j'ai envie de dire, fallait pas faire confiance là bas... (Thaillande bis ? )

le 27/07/2015 à 16:56
Signaler
Bonjour, Stranger (in the night? :) Un krach suit toujours une bulle. Et toutes les conditions étaient réunies pour faire gonfler la bulle, avec la complicité, d’une certaine façon, des autorités de Pékin. Le gouvernement a incité depuis des année...

le 27/07/2015 à 18:36
Signaler
Jusque là entièrement d'accord lord, c'est plus sur les remous chez nous que j'ai du mal, c'est plus l'implication et son degrés qui sera visible, j'avoue là pour le coup... Bah sinon l'argent chez les chinois, ça se résume à une chose "Macao" bon...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.