Cessez-le-feu

 |   |  324  mots
Marc Fiorentino
Marc Fiorentino (Crédits : MonFinancier.com)
Chaque matin, l'actualité économique commentée par Marc Fiorentino...

C'est le cessez-le-feu. Pas à Paris, non, mais entre la Chine et les États-Unis. Comme anticipé. Un cessez-le-feu salué par les marchés aujourd'hui, mais un cessez-le-feu qui ne résout pas le problème.

DÎNER À BUENOS AIRES
Trump et Xi Jinping ont donc dîné ensemble à Buenos Aires après le G20. Plus longtemps que prévu, 2 heures. Et à l'issue de ce dîner, Trump a accepté de ne pas augmenter les droits de douane sur les produits chinois de 10% à 25% en janvier. Et de donner 3 mois supplémentaires aux négociateurs pour parvenir à un accord. En échange, la Chine s'engage à acheter un montant "très substantiel" de produits agricoles et industriels américains pour réduire le déficit commercial des US.

UN ACCORD QUI N'EN EST PAS UN
Les marchés sont euphoriques ce matin.
Avec les marchés chinois qui explosent à la hausse de plus de 3%.
Et pourtant cet accord n'est qu'un cessez-le-feu.
Mais aucune décision de fond n'a été prise.
Et Trump et Xi ne parlent pas du même accord : pour Xi, il s'agit seulement d'un problème de balance commerciale entre les deux pays, pour Trump il s'agit d'un problème plus vaste que le déficit commercial. Il s'agit de pillage technologique et de domination économique chinoise.

RIEN N'EST RÉSOLU
Mais les investisseurs veulent y croire pour tenter de sauver en décembre une année médiocre, voire très mauvaise dans certains cas, sur les marchés financiers.

BLACK SATURDAY
Tout est écrit et dit sur cette journée d'insurrection à Paris.
Chacun a sa propre opinion de ces événements dramatiques et la mienne n'a pas d'importance.
Les images parlent d'elles-mêmes.
Reste à savoir comment nous allons sortir de cette situation explosive: 1. si certaines demandes des gilets jaunes sont légitimes, il va falloir néanmoins...
Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/12/2018 à 14:32 :
"Toujours à gâcher des articles avec votre rhétorique anti-UE primaire dont personne n'a rien à foutre. "

Un cessez-le-feu d'abord et avant tout stratégique afin de faire remonter les cours qui sont sérieusement chahutés en ce moment non ? Chinois et américains y ont intérêt. La guerre est là mais il convient de faire bonne figure pour rassurer ces gens peureux par définition puisque rentiers.

"Mais les investisseurs veulent y croire"

La fameuse "Foi", celle tirée à juste titre du vocabulaire religieux, vu que personne n'a été capable de consolider sémantiquement le principe des marchés financiers, la croyance de ses propriétaires, possédant la totalité des outils de production et de capitaux permet d'ériger ce phénomène métaphysique en une vérité martelée par leurs médias et autres. Mais au sens strict la Foi c'est rien, c'est du vent.

"il va falloir néanmoins qu'ils se décident, entre les revendications et l'insurrection et qu'ils s'expriment pour condamner ou pas la violence "

Technique médiatique classique et je suis sûr que vous l'employez sans même y faire attention puisque les médias de masse diffusent partout ces images de "violences" faisant que les plus modérés fuient le mouvement mais par contre emmenant les autres, car débarrassés des modérés, à plus de radicalité.

ET du coup de demander plus de modération aux plus radicaux est hypocrite. Par contre permettant de générer un spectacle et de pouvoir casser encore plus ce mouvement. Bref les médias sont aussi peu capables que Macron d'entendre ce mouvement. Tant mieux.

"Le gouvernement doit enfin s'attaquer aux vraies réformes et en particulier aux réductions des dépenses de l’État pour pouvoir baisser les impôts, une urgence."

Ah non !

Il ne sait réduire les dépenses de l’État qu'en prenant à ceux qui consomment, ça suffit je crois bien là hein !?

"J'avoue que j'aimerais savoir ce qu'il se passe dans la tête de Macron"

Moi qui cherche à me faire une idée du néant, aussi.

"on ne peut que souhaiter qu'il s'en sorte, pour que nous ne plongions pas"

Et vous avez entièrement raison, je suis vraiment très inquiet à le voir déjà tétanisé, répétant en boucle ce que lui ont martelé les financiers et du coup incapable de générer une seule pensée par lui-même. Oui il faudrait qu'il réussisse mais ce n'est pas l'objectif des gens qui l'ont placé là, du coup on ne peut qu'être pessimiste sur le devenir du pays.

"Sur Twitter, vous avez un florilège de messages totalement ridicules et surtout irresponsables"

Non les irresponsable sont ceux qui refusent d'assumer leurs responsabilités en regardant les nombreux dégâts qu'ils ont causé et causent toujours plus.

"ceux de l'ultra-droite ont été plus "pros" et ne se sont pas fait arrêter"

Non, vous délirez, les gars de droite ont toujours eu un meilleur réseau extrêmes ou pas, c'est une relation de famille, cela n'a rien à voir avec être malins ou pas et arrêtez d'essayer de diviser, vous avez vu un véritable réflexe ! Les gens svp,, merci.

"Les chaînes d'information, BFM en tête, affichent des audiences spectaculaires du fait des gilets jaunes"

Mauvaise nouvelle pour les lrem.

"La garde à vue de Carlos Ghosn a été prolongée de 10 jours"

Un an après...

"La consommation de vin en Grande-Bretagne a été multipliée par 7 depuis 1960 alors que la population n'a cru que de 25%, on comprend mieux les résultats du referendum"

Sauf que c'est à nous qu'ils achètent toujours plus, donc quand on sait pas quoi dire, plutôt que de faire une propagande néolibérale improductive et risquée pour le commerce, il vaut mieux se taire, merci.
Réponse de le 03/12/2018 à 14:44 :
" "Toujours à gâcher des articles avec votre rhétorique anti-UE primaire dont personne n'a rien à foutre. ""

Désolé, bien entendu ce n'est pas vous qui avez écrit cela c'est le troll qui me colle et que j'ai signalé pour la millième fois... Épuisant ce harcèlement si encore ces gens là avaient quelque chose à proposer, mais non ils sont aussi stupides que leurs "idées".

La véritable phrase que j'avais retenu c'est:

"Mais les investisseurs veulent y croire"

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :