Krach boursier : le Nasdaq s'effondre à son tour

 |   |  400  mots
Le Nasdaq perd actuellement 4,46% ce lundi.
Le Nasdaq perd actuellement 4,46% ce lundi. (Crédits : Reuters)
"C'est une panique généralisée liée à la Chine", dixit un responsable d'ABN Amro. Le krach boursier chinois fait tâche d'huile. Et, après les places asiatiques et européennes, les places américaines chutent à leur tour. Le cours du pétrole est égalemement en retrait de 4%. Même les technologiques sont touchées : Apple concède 8%.

Après le krach de la bourse de Shanghai entraînant celui des places européennes et asiatiques ce lundi, les marchés américains plongent à leur tour. L'indice Dow Jones cède 3,88%, à 15.821,44. Le Standard & Poor's 500 recule de 3,19% à 1,970,89 points et le Nasdaq Composite dévisse de 4,46% à 4.496,24.

Avant l'ouverture des séances américaines, les indicateurs étaient déjà dans le rouge. En effet, les contrats à terme sur les indices américains s'affichaient en forte baisse. L'indice Eurostoxx 50, qui regroupe les grandes entreprises de la zone euro, lâchait pour sa part 4,92%

Avec ce nouveau recul, les indices américains s'enfoncent un peu plus dans une zone de correction correspondant techniquement à une baisse de plus de 10% par rapport au pic de 52 semaines.

Chute du cours du pétrole de 4%

"C'est une panique généralisée liée à la Chine", a déclaré à Reuters Didier Duret, responsable des investissements chez ABN Amro. "La volatilité va persister tant qu'il n'y aura pas de meilleurs indicateurs économiques ou une action politique déterminée via un assouplissement monétaire énergique en Chine."

L'absence de nouvelles mesures de soutien par Pékin après une chute de 11% des actions chinoises la semaine dernière a accentué les dégagements sur l'ensemble des places boursières, les matières premières et le pétrole.

Ce dernier dévisse de près de plus 4% à un plus bas de six ans et demi, pénalisant les pétrolières qui cèdent plus de 6% à l'instar d'Exxon Mobil, de ConocoPhilips ou de Chevron. Les futures sur le cuivre et l'aluminium sont au plus bas depuis 2009.

Apple cède 8 %

Apple, pénalisé du fait de son exposition à la Chine, a ouvert en baisse de plus de 8% et cède plus du quart de sa valeur par rapport à son pic de février.

Alibaba cède 13,8% dans les premiers échanges à 58 dollars, passant nettement sous son cours d'introduction en Bourse de 68 dollars et rejoignant ainsi Twitter, dont le cours est aussi passé sous celui d'introduction la semaine dernière. Netflix plonge de près de 12% à 91,50 dollars.

A l'ouverture des marchés américains, les Bourses européennes cèdent plus de 6,5% après alors que les marchés asiatiques sont tombés à des plus bas de trois ans avec les craintes de voir la débâcle des marchés chinois, amorcée à la mi-juin, échapper à tout contrôle.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/08/2015 à 15:42 :
Ah, enfin !! une crise tout les sept ans. Je m'inquiétais de ne plus rien voir venir! comme dirait waren buffet "le temps des bonnes affaires est de retour" ca va être les soldes !
Réponse de le 27/08/2015 à 17:04 :
y a de ca, c'est sur!
a écrit le 25/08/2015 à 12:59 :
Ah, enfin !! une crise tout les sept ans. Je m'inquiétais de ne plus rien voir venir! comme dirait waren buffet "le temps des bonnes affaires est de retour" ca va être les soldes !
a écrit le 24/08/2015 à 22:14 :
Je bulle donc je suis ; c'est ça le casino des enchères qui disent la valeur de tout comme de rien. Normal d'en rire jaune en rêvant à : < Nuit de Chine, nuit câline, nuit d'amour....>
Y a plus qu'à continuer, comme le mouvement de bicyclette pour ne pas tomber.
a écrit le 24/08/2015 à 22:14 :
Je bulle donc je suis ; c'est ça le casino des enchères qui disent la valeur de tout comme de rien. Normal d'en rire jaune en rêvant à : < Nuit de Chine, nuit câline, nuit d'amour....>
Y a plus qu'à continuer, comme le mouvement de bicyclette pour ne pas tomber.
a écrit le 24/08/2015 à 22:14 :
Je bulle donc je suis ; c'est ça le casino des enchères qui disent la valeur de tout comme de rien. Normal d'en rire jaune en rêvant à : < Nuit de Chine, nuit câline, nuit d'amour....>
Y a plus qu'à continuer, comme le mouvement de bicyclette pour ne pas tomber.
a écrit le 24/08/2015 à 20:41 :
La bourse c'est surtout une bande de pigeons qui détalent au moindre bruit... ils sont responsables de leur propre malheur.. et du notre aussi
a écrit le 24/08/2015 à 20:13 :
Vous etes assureurs? Vous dirigez un fond de pension? Vous etes milliardaire? Vous etes millionaire? Non? Alors pourquoi vous vous souciez que la Bourse chute? 90% des actions en bourse sont detenues par 10% de la population.

Je ne vois pas pourquoi les médias du monde entier cassent la tete des gens avec ca.

Bill Gates va perdre du pognon. Marc Zuckerberg aussi. Le patron de Axa, Henri de Castre, est fou de rage. Mais sinon pour le commun des mortels, en quoi on est censé etre inquiet?
Réponse de le 24/08/2015 à 22:18 :
On entendait a peu près le même discours fin 2007 et début 2008: la bourse chute ? Ben tant pis ou plutôt bien fait pour les méchants spéculateurs. On a vu ce que ce ça a donné.Le problème c'est que les méchants spéculateurs, ils anticipent les retournements conjoncturels. Espérons qu'en l'espèce, ils se trompent.
Réponse de le 24/08/2015 à 22:23 :
Oui oui, c'est vrai quand 1929 ou plus prêt de nous en 2008, une panique boursière n'a entrainer aucunes conséquences sur le " commun des mortels" comme vous dites...
Réponse de le 25/08/2015 à 8:21 :
Gates Zuckerberg ou le PDG d axa se moquent que leurs actions perdent 10 %. Ils n ont de toute facon pas l intention de les vendre car c est ca qui leur permet de controller leur societe. et de toute facon, dans le cas de Gates ou Zuckerberg elles leurs ont quasi rien coute car ils sont les createurs de ladite societe

par contre la chute de la bourse c est plus embetant pour la personne qui a cree sa societe et qui cherche des financement. car ceux qui les financent esperent un jour retrouver leurs billes (et bien plus) en revendant la societe ou en l introduisant en bourse. ce qui est evidement impossible si la bourse s est effondre et que personne achete

Mais c est vrai qu en france, on a tellement de societe comme google, amazon, apple ou facebook qu une de plus ou de moins, c est pas important
Réponse de le 26/08/2015 à 12:01 :
Bill Gates va perdre de l'argent ? Oui, on peut le voir comme ça. Je suppose que vous écrivez ça sur un clavier de MacIntosh...
Réponse de le 26/08/2015 à 13:19 :
@Marc
"en france, on a tellement de societe comme google, amazon, apple ou facebook" ???? Parce que tu imagines vraiment que ce sont des sociétés françaises ? O.o
a écrit le 24/08/2015 à 19:46 :
Qui croit encore à la croissance mondiale ? Ou même à celle de la chine surévaluée à 7 % ?
Un peu de réalisme ne nuit pas.
a écrit le 24/08/2015 à 18:36 :
les bienfaits de la mondialisation !........
a écrit le 24/08/2015 à 18:35 :
Apple concède 8, le vers est dans la pomme, ça vaut pas plus, plongez...!!
a écrit le 24/08/2015 à 18:30 :
Il suffirait de diminuer le nombre de fonctionnaires dans le monde, et de mieux combattre les idées perverses des altermondialistes, pour améliorer la situation. S'il y avait plus de libéralisme partout, tout irait mieux : les marchés seraient rassurés !
Réponse de le 24/08/2015 à 19:02 :
Si on considère que c'est le rôle des marchés de gérer notre destiné. Laisser les riches spéculateurs imposer leurs choix aux reste de la population n'est pas une vision très démocratique de l'avenir...
Réponse de le 24/08/2015 à 21:14 :
Commentaire dénué de bon sens
a écrit le 24/08/2015 à 18:28 :
Les placements en bourse sont une véritable supercherie, dans laquelle souvent tombent les boursicoteurs. A ce marché de dupes, seules les banques y trouvent leur compte. Malheureusement, faute de placements financiers, susceptibles de rapporter autre chose qu'une aumône, la tentation est grande de prendre quelques risques, afin d'espérer que ces placements soient plus profitables à autrui qu'aux banques et le piège se referme. On nous fait miroiter des gains, un peu comme au loto, et au final il y a plus de perdants que de gagnants. On disait souvent que le paysan avait du bon sens quand il achetait des terres, s'il avait quelques économies, je crois plus que jamais que cet adage est d'actualité.
a écrit le 24/08/2015 à 18:24 :
J'adore.... je vous disais il y a un mois mois, toutefois j'ai été ridiculisé par quelques "experts" en économie mondiale de ce forum. D'ailleurs, des "experts" qui ont le talent de disparaître quand la situation leur dépasse. Et j'avais fait encore mieux : j'avais prédit que ce serait un lundi, très probablement le dernier lundi d'août. Pile poil.

En septembre les chose ne vont pas s'arranger non plus, la France – ainsi que le reste du monde – va continuer à la traîne des marchés car la première économie mondiale vient de monter à la première marche du podium.... avec fracas. Quelle est la suite la plus logique – la guerre?

Avez-vous déjà parler de Shemitah ? ;) pensez-y.
Réponse de le 24/08/2015 à 19:07 :
Le dernier lundi d'aout c'est le semaine prochaine (lundi 31aout) mais votre estimation reste d'une précision remarquable ^^
Je suis stupéfait par la périodicité toujours inchangée des crises, 1987 lundi noir 1994 crise obligataire, 2001 bulle internet et faillite d'Enron, 2008 crise bancaire et on arrive à 2015 ... C'est tous les 7 ans c'est presque devenu une habitude et entre la crise du pétrole, la crise chinoise la crise grecque, et la crise russe tous semble converger pour que cette fois ci pour que personne ne puisse s'en relever.
Réponse de le 24/08/2015 à 22:01 :
Hormis un copain ingenieur qui m a assure avoir developpe un logiciel de reseaux de neurones vous etes la premiere personne que je connais qui pretend faire des previsions boursieres fiables precises et surtout datees
J espere que vous vous etes gaves de puts, parce que avec votre flair et un bon effet de levier vous etes maintenant milliardaire !
Bravo a vous !!!!!!
Pourriez vous avoir la gentillesse de nous communuquer le niveau du cac le 3 septembre et le 12 decembre? Merci d avance ;-)
Réponse de le 25/08/2015 à 23:21 :
Pas mal du tout votre commentaire mais est ce que la précédente crise boursière date de sept ans en arriere?
Si oui alors chapeau pour l analyse
a écrit le 24/08/2015 à 18:16 :
Quand on laisse l'économie à des joueurs de poker !!!
a écrit le 24/08/2015 à 17:34 :
A 17h300, il est mentionné sur votre bannière une baisse du NASDAQ de 2,29% ...
a écrit le 24/08/2015 à 17:19 :
Depuis 2009, les Banques centrales ont alimenté le marché à hauteur de 10 000 Milliards de dollars... Pour soutenir l'économie... Les Banquiers se sont empressés de les transformer en 700 000 Milliards de produits dérivés plus que douteux! Au détriment de l'économie réelle. Les Banques américaines (et anglo-saxonnes en général) sont les premières concernées. Un krack boursier est quasiment inévitable et même souhaitable s'il permet aux Etats de reprendre la main sur le système financier.
Réponse de le 24/08/2015 à 20:01 :
"Un krack boursier est quasiment inévitable et même souhaitable s'il permet aux Etats de reprendre la main sur le système financier. " : Les banksters allumeront des contre-feux en pointant du doigt les états endettés à 100% pendant qu'eux "prêtent" plus de 10 fois l'argent qu'ils ont en propre...
a écrit le 24/08/2015 à 17:12 :
Moi je me prépare à 20.000€ d'HA supplémentaire. Quand ?
a écrit le 24/08/2015 à 17:10 :
Ah, une petite crise millésimée comme celle d'il y a 7 ans, ça pourrait peut-être faire ravaler son chapeau à pépère. On va enfin voir comment il gère une crise qui "n'existe pas" puisque c'est en ces termes qu'il avait parlé de la crise de 2008. Normalement, ça ne devrait pas lui poser de problème puisque la croissance est là et le chômage en baisse constante depuis 2013... C'est ça qu'il avait dit, non ?
Réponse de le 24/08/2015 à 21:14 :
Jusqu'à - 99 c'est une crisette comme dirait l'inénarrable Minck, à - 100 nous requalifierons..!
Réponse de le 25/08/2015 à 13:09 :
heureusement Il nous reste en France de grand penseur comme minck ;)
a écrit le 24/08/2015 à 16:43 :
Les Bourses ne montent jamais jusqu'au ciel, fût-il celui de l'Empire céleste. A un moment, le manque de carburant (croissance) fait retomber sur Terre. Il faut refaire le plein avant de pouvoir redécoller. Pour l'instant, on chute, il faut juste espérer que l'atterrissage se fasse dans de bonnes conditions, sur une piste dégagée, en bon état et avec un pilote expérimenté...et surtout pas un dépressif à la Germanwings.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :