La livre replonge face au dollar et entraîne l'euro sur une pente glissante

La livre a atteint mercredi un plus bas de 31 ans face au dollar. Le cours de l'euro pâtit également des incertitudes post-Brexit.
Un bureau de change au Royaume-Uni.
Un bureau de change au Royaume-Uni. (Crédits : REUTERS/Peter Nicholls)

Après la forte chute immédiatement après le vote en faveur du Brexit, la livre continue sa descente face au dollar. A 10h, elle se négociait à 1,29527 dollar - une valeur proche d'un plus-bas atteint pour la dernière fois en...1985. En cinq jours, elle a ainsi cédé plus de 3,5%. Et depuis le 23 juin, la chute de sa valeur face est de près de 15% face au dollar, 13% face à l'euro.

"La livre sterling enregistre une mauvaise performance (...) après de mauvais chiffres économiques au Royaume-Uni, dont un ralentissement plus fort de l'activité dans les services", a souligné Eric Viloria, de Wells Fargo.

Par ailleurs, plusieurs facteurs d'incertitudes pèsent sur le Royaume-Uni: la probabilité d'une baisse des taux britanniques qui pourrait encore plus affecter la monnaie, et la suspension de l'activité de plusieurs fonds immobiliers à cause de trop nombreuses demandes de retrait.

L'euro suit la livre

Conséquence de cette baisse de la valeur de la monnaie, par un simple effet mécanique, le PIB de la France est devenu supérieur à celui du Royaume-Uni. Ce qui a permis à Laurence Parisot, l'ancienne présidente du Medef, de se réjouir sur Twitter :

Mais il n'y a pas forcément de quoi se réjouir pour l'euro. Vers 8h mercredi, il valait 1,1050 dollar contre 1,1075 la veille à 23h. La monnaie européenne était également en baisse face au yen.

"Comme pour la livre, le potentiel de hausse de la monnaie unique risque de rester limité tant que les marchés n'auront pas une vision plus claire de l'impact du Brexit sur la croissance en Europe", a écrit Joe Manimbo de Western Union.

(Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 06/07/2016 à 14:07
Signaler
La baisse de l'euro face au dollar est surtout une bonne nouvelle. Les journalistes de l'économie ont tendance à se comporter comme des spéculateurs qui regarderaient plus leurs livres de compte que la situation des pays. Rappelons que euro/dollar so...

à écrit le 06/07/2016 à 11:10
Signaler
Très bonne nouvelle pour l'€uros qui en baissant redevient compétitif, il faut que l'Allemagne remonte fortement son smic de misère pour relancer l'Europe et la consommation !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.