Brexit : la livre sterling au plus bas depuis 30 ans face au dollar

 |   |  409  mots
es inquiétudes sur les retombées du vote britannique en faveur d'une sortie de l'Union européenne perdurent
es inquiétudes sur les retombées du vote britannique en faveur d'une sortie de l'Union européenne perdurent (Crédits : ROMEO RANOCO)
La livre britannique est tombée mardi à un nouveau plus bas en plus de 30 ans face au dollar, toujours plombée par les incertitudes politiques et économiques liées au vote en faveur d'une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne (UE).

Mis à jour le 05 juillet à 11 h 30

La livre sterling est tombée mardi à un nouveau plus bas en plus de 30 ans face au dollar dans un marché toujours préoccupé par les conséquences économiques du Brexit. La monnaie britannique a fortement perdu du terrain face au billet vert, à 1,3125 dollar - tombant même vers 08H50 GMT à 1,3115 dollar, un nouveau plus bas depuis septembre 1985.

Après avoir atteint son plus bas depuis 1985 le jour du référendum sur la sortie britannique de l'Union Européenne (1,3229 dollar), la livre sterling poursuit sa chute. La livre britannique baissait nettement face à l'euro, à 84,82 pence pour un euro - atteignant même vers 08H45 GMT 84,90 pence, son niveau le plus faible depuis fin octobre 2013 - contre 83,93 pence lundi.

Osborne peine à rassurer les marchés

Des commentaires du ministre des Finances George Osborne, qui a cherché à rassurer lundi sur la santé de l'économie britannique face au Brexit, avait dans un premier temps permis à la livre de freiner sa baisse. Mais l'embellie aura été de courte durée.

"La monnaie a rapidement repris sa chute et il semble qu'il va falloir que la BoE (Banque d'Angleterre) et M. Osborne agissent concrètement pour calmer les marchés", a prévenu David Cheetham, analyste du courtier XTB.

Mais les inquiétudes sur les retombées du vote britannique en faveur d'une sortie de l'Union européenne perdurent, notamment après l'annonce jeudi par la Banque d'Angleterre (BoE) qu'elle allait mettre en place des opérations de prêts hebdomadaires aux banques pour trois mois, et les propos de son gouverneur, Mark Carney, laissant attendre de nouvelles mesures d'assouplissement monétaire dès cet été.

Pour Michael Hewson, analyste chez CMC Markets, la poursuite de la baisse de la livre et le fait que le taux de rendement des obligations britanniques à 10 ans est tombé sous 1% pour la première fois montrent que "le marché prend en compte la possibilité de nouvelles mesures d'assouplissement monétaire considérables de la Banque d'Angleterre dans les semaines et mois à venir".

Toutefois, cette politique monétaire optant pour une baisse des taux d'intérêt de la Banque d'Angleterre (BoE) rendrait la livre moins rémunératrice et ôterait encore de son attractivité. Et de nouveaux rachats d'actifs, qui pourraient stimuler l'activité économique en injectant des liquidités dans le système financier britannique, auraient pour effet collatéral de diluer la valeur de la monnaie britannique.

(Avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/07/2016 à 20:09 :
La GB ne fabrique presque plus rien, ses entreprise on souvent été racheter par des grand groupe industriel.( l'auto mobile principalement ) ... Alors le fait de dévaluer ne rends pas le pays plus compétitif puisque les industries sont déjà parti à l'étranger.... Reste maintenant la spéculation, un grand classique , mais cela suffirait il à maintenir le pays.... Cela n'est pas sur car chaque jours le commerce dans l'UE sera plus difficile ....
a écrit le 06/07/2016 à 4:55 :
Je viens de visualiser la video de conbandit. On y decouvre une suite de lieux communs donner la parole a ce type, signe d'une grande decadence europeenne, son elocution est celle d'un alcoolique. "Nous sommes tous de juifs allemands" pauvre homme.
a écrit le 05/07/2016 à 14:36 :
Les anglais ont tout simplement décidé de laissé filler la livre vers la bas pour éviter une récession, le PIB en valeur s'effondre mais l'économie redevient compétitive ainsi que pour la zone €uros qui a baissé aussi contre le dollar !
Réponse de le 05/07/2016 à 15:19 :
Pas vraiment: les rares industries britanniques d'exportations se situent principalement dans des marchés ou c'est la compétitivité hors-prix qui joue.
L'effet principal de cette chute de la Livre c'est que le pouvoir d'achat du consommateur va être sèchement amputé....t donc que la demander interne va àetre en berne. D'ailleurs, le gouveneur de la banque centrale britannique vient de mettre en garde contre cela et fait appel aux consommateurs d'y penser à deux fois désormais avant de contracter un emprunt.
a écrit le 05/07/2016 à 13:39 :
Ben c'est bon pour les exportations du coup non ?

Ah mais c'est vrai l’Angleterre ne fabrique plus rien elle est juste devenue une immense place boursière, bon ben tant pis pour eux.
a écrit le 05/07/2016 à 13:10 :
Oui mais voilà, nous sommes Européen, et non Américain.
Donc sauf à croire que seule les nouvelles du point de vue de l'empire qui doivent être publié, c'est le cours par rapport à L'Euro qui nous intéresse.
Mais c'est vrai que ce serait moins sensationnel, le GDP ayant frôlé la parité avec l'Euro en décembre 2008, or aujourd'hui nous en sommes encore loin.
a écrit le 05/07/2016 à 12:38 :
Ça laisse songeur quant la valeur du franc si on sortait de l UE et de l Euro d autant qu on n a pas la City...
a écrit le 05/07/2016 à 12:27 :
Ca risque de paniquer au FN quand ils vont comprendre que sortir d'une Union fait automatiquement chuter la monnaie avec pour conséquences la hausse des coûts et la fuite des capitaux. Farage et Boris Johnson font désormais profil bas après avoir mis un gros foutoir au Royaume désuni.
Réponse de le 05/07/2016 à 13:41 :
Je ne suis pas un facho et pourtant je suis contre cette Europe du fric, logique non ?

Yen a marre des pensées binaires, faut pas s'étonner ensuite d'avoir une économie binaire, corrompue, inefficace et désastreuse.
Réponse de le 05/07/2016 à 15:55 :
Toute façon bien étourdi et crédule celui qui croit que le FN ne serait pas favorable aux riches...je trouve effectivement logique de pas apprécier les motivations neo libérales en matière de politique économique européenne même si y a quand même pas que ça de mon point de vue ( protection du consommateur, gestion de l aviation et plein d autres comme ça). Après faut être logique, les européens votent à droite depuis longtemps, donc on a une politique de droite...le vote FN est totalement inutile au niveau européen car incapable de nouer des alliances, sauf à payer leurs propres salariés. On prend le vote aux Européennes par dessus la jambe en France, dur de pleurnicher après. Ça me désole mais c'est un fait.
a écrit le 05/07/2016 à 12:23 :
C'est le moment stratégique pour acheter sur le terme du Sterling ...les taux vont remonter ...
a écrit le 27/06/2016 à 16:51 :
Enfin ils vont sortir, ai-je raison ou c'est juste une blague qui va durer longtemps et finalement pas se faire !
a écrit le 27/06/2016 à 13:55 :
Reste à savoir si le Brexit y est pour quelque chose, car le dollar s'apprécie depuis plusieurs mois déjà et l'euro baisse aussi :-)
Réponse de le 27/06/2016 à 17:55 :
Tout à fait d'accord. Le BREXIT est aussi une excuse pour vendre, et pour tromper les gogos qui vont paniquer...
Réponse de le 05/07/2016 à 12:23 :
euhhhh vous avez regarde les chiffres? le 24/06 .... ça a fait un gros boum c'était le bruit la livre qui a chuté de 10% en une séance. En l'occurrence la livre étaiten phase d'appréciation juste avant. c'est le brexit big time ! et ça va continuer car la BoE a décidé de relancer la guerre des monnaies et le gvt anglais a décidé de relancer la guerre fiscale. mais à part ça le brexit c'était aucun changement le bonheur sur terre et la paix éternelle. le UK était déjà tres endette avec des déficits jumeaux + un endettement privé très elevé (bien plus qu'en France) financièrement ça va pas tenir longtemps et la BoE devrait continuer à rembourser les créanciers la livre ne devrait pas remonter tout de suite face au dollars
Réponse de le 05/07/2016 à 12:42 :
La livre est au plus bas face a l euro depuis 2013 . Hier c est un grand fond immobilier qui a stoppé sa cotation pour un mois première fois que ça arrive depuis 2008. Ça va être un massacre pendant l été, dormez tranquille braves gens.
Réponse de le 05/07/2016 à 14:46 :
La livre Sterling s'est effondré depuis le jour ou les résultats du référendum sont sortis. Le lien causal est direct et facile à constater.
A noter que l'indice des firmes britanniques soutenant l'économie réelle britannique baisse fortement depuis le résultat du référendum également.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :