Les grands groupes voient leur capitalisation boursière bondir en 2017

 |   |  567  mots
Pour la sixième année consécutive, Apple monte sur la première marche du podium, devant Alphabet et Microsoft.
Pour la sixième année consécutive, Apple monte sur la première marche du podium, devant Alphabet et Microsoft. (Crédits : JASON REED)
Au total, la capitalisation des 100 premiers groupes mondiaux a progressé de 2.000 milliards de dollars en un an. Dominé par les firmes américaines, le classement établi par PwC laisse peu de places aux entreprises européennes.

La capitalisation boursière des 100 plus grandes entreprises mondiales a progressé de 12% cette année, après avoir légèrement baissé en 2016, selon une étude publiée mercredi par PwC.

Ces grands groupes totalisent une capitalisation de 17.438 milliards de dollars au 31 mars 2017, contre 15.577 milliards à la même date en 2016 et 16.245 milliards de dollars en 2015, selon le cabinet d'audit PricewaterhouseCoopers (PwC). "Les sociétés sont de plus en plus grosses et la marche d'entrée dans ce top 100 devient donc de plus en plus haute", avec un côté "mastodonte" qui va croissant, a commenté pour l'AFP Philippe Kubisa, associé spécialiste des marchés de capitaux chez PwC.

Les entreprises américaines dominent sans partage

Sans surprise, les entreprises américaines continuent à se tailler la part du lion dans ce palmarès: elles sont désormais au nombre de 55, contre 54 l'an passé, représentant 63% de la capitalisation boursière mondiale, contre 17% pour l'Europe et 12% pour la Chine et Hong Kong, poursuit l'étude.

Elles occupent en outre toujours les dix premières places, le trio de tête étant formé par l'indétrônable Apple, qui s'adjuge cette position dominante pour la sixième année consécutive, devant Alphabet (ex-Google) et Microsoft.

Lire aussi : 500 milliards de dollars : Microsoft retrouve sa capitalisation pharaonique de l'an 2000

"L'hégémonie américaine gagne encore en termes d'entreprises, avec une hégémonie également des sociétés technologiques", selon Philippe Kubisa. Pour la deuxième année consécutive, le secteur de la technologie tient en effet le haut du pavé avec 12 entreprises totalisant 3.582 milliards de dollars de capitalisation, devant le secteur de la finance (21 entreprises pour une capitalisation de 3.532 milliards de dollars).

Les groupes américains (10.928 milliards de dollars de capitalisation boursière en 2017, en hausse de 13%) sont talonnés par la Chine et Hong Kong, en deuxième position avec 11 entreprises classées, et une part dans la capitalisation boursière mondiale qui a de nouveau augmenté en 2017 (de 14% à 2.025 milliards de dollars) après un repli l'année précédente. Le Royaume-Uni conserve sa troisième place avec 5 entreprises classées.

Les groupes français restent aux portes du Top 50

Les entreprises européennes dans leur ensemble restent loin derrière les Etats-Unis avec 22 groupes, soit deux de moins qu'en 2016, pour une capitalisation boursière qui a légèrement augmenté, à 3.031 milliards de dollars. "L'Europe n'a toujours pas de nouveau grand acteur technologique, contrairement à l'Asie" où les chinois Tencent (11e) et Alibaba (12e) talonnent le top dix américain, poursuit le spécialiste de PwC.

Enfin la France, qui a gagné 2 places en 2017 en matière de capitalisation, repassant devant le Japon et l'Allemagne pour s'établir au cinquième rang derrière la Suisse, compte toujours les 4 mêmes sociétés classées. "Nous sommes maintenant au même niveau que l'Allemagne qui compte quatre entreprises également et nous ne sommes pas très loin de l'Angleterre qui n'en a plus que cinq après en avoir perdu deux. La France se maintient donc plutôt bien par rapport à ses autres partenaires européens", a conclu l'associé.

La première capitalisation boursière française du classement reste Total, à la 52e place mondiale, toujours suivi de Sanofi (57e), puis de LVMH (62e), dont la capitalisation a progressé de 29% depuis 2016, ce qui lui a permis de passer devant L'Oréal (67e).

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/06/2017 à 14:01 :
Classement national, par capital total des entreprises classées dans ce Top 100 (PwC):
1- Etats-Unis 10 928 milliards de dollars
2- Chine 1 801
3- Royaume-Uni 721
4- Suisse 655
5- France 461
6- Japon 447
4- Allemagne 424
7- Australie 295
8- Corée du Sud 259
9- Hong Kong 224
10- Belgique 222
a écrit le 28/06/2017 à 13:11 :
((( Les enseignements à retenir de cette nouvelle étude sont les suivants :
•Alors que l'Europe est toujours en perte de vitesse, la France conserve sa 5ème position avec 4 entreprises parmi les 100 premières qui totalisent 461 milliards de dollars de capitalisation boursière.
•L’Europe a perdu deux nouvelles entreprises dans le Top 100 ; elle en compte désormais 22. Le Vieux Continent enregistre une baisse de l’ordre de 19% à 17% de sa part dans la capitalisation boursière mondiale (même si l'on constate une faible hausse de sa valeur de 35 milliards de dollars).
•Dans ce contexte, les États-Unis renforcent leur leadership avec 55 entreprises présentes dans le classement cette année, contre 54 l'année dernière. Leur part dans la capitalisation boursière mondiale s'est légèrement accrue s’établissant à 63% (soit une progression de 1 292 milliards de dollars). En 2017, le Top 10 est constitué uniquement d’entreprises américaines.
•Pour la 6ème année consécutive, Apple est en tête du classement, l'écart affiché avec Alphabet (ex-Google) ayant plus que doublé au cours de l'année passée.
•La part de la Chine et de Hong Kong reste inchangée, aux alentours de 12% de la capitalisation boursière des 100 premières entreprises mondiales. Toutefois, deux entreprises chinoises, Tencent et Alibaba, respectivement aux 11e et 12e places, ont amélioré de façon significative leur classement en un an.
•Enfin globalement, le secteur des technologies confirme sa prédominance, devant le secteur financier, pour la 2ème année consécutive )))
Philippe Kubisa
......
Les Etats-Unis augmentent leur avance par rapport à la Chine et l'Europe.
A noter que le Japon, malgré ses nombreuses entreprises classées dans les 500 premières mondiales (The Fortune Global 500) capitalise peu. Les japonaises sont bien plus nombreuses que les françaises ou les allemandes, mais ont perdues beaucoup de valeur. Peu émergent dans le Top 100. La Corée du Sud ne fait pas de miracles, comme les BRICS, hormis la Chine.
......
1- Etats-Unis (55 entreprises parmi les 100 premières)
2- Chine (11)
3- Royaume-Uni (5)
4- Allemagne (4)
5- France (4)
6- Japon (4)
7- Suisse (3)
8- Autriche (3)
9- Canada (2)
10- Espagne (2)
Brésil, Pays-Bas, Corée du Sud, Taiwan, Belgique, Irlande, Danemark affichent 1 entreprise dans le Top 100 publié par PwC.
..........
Pour l'Europe : "une faible hausse de sa valeur de 35 milliards de dollars".
La France sauve la mise pour ce classement puisque les françaises passent de "405 milliards de dollars" en 2016 à "461 milliards de dollars de capitalisation boursière totalisés par ses 4 géants nationaux" en 2017.
Soit 55 milliards ajoutés à la cagnotte Europe.
a écrit le 28/06/2017 à 9:53 :
"La première capitalisation boursière française du classement reste Total, à la 52e place mondiale, toujours suivi de Sanofi (57e)"

Merci je comprends mieux pourquoi les finances publiques sont particulièrement saignées pour SANOFI maintenant.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :