On n'avait rien compris

Chaque matin, l'actualité commentée par Marc Fiorentino...
Marc Fiorentino
Marc Fiorentino (Crédits : MonFinancier.com)

En fait le problème ce n'était pas la loi Travail! Mais non. Il n'y a plus rien dans la loi Travail. Non. Si la CGT bloque la France c'est uniquement à cause de l'article 2 de la loi dont tout le monde parle depuis hier! Cet article qui donne la primauté aux accords d'entreprise. Le seul article encore intéressant de la loi Travail. Et on sent que le gouvernement s'apprête à reculer.

LE FAMEUX ARTICLE 2

Inconnu du public lundi, il a débarqué hier et emplit tous les médias, provoquant une totale cacophonie au gouvernement. Cet article aurait permis de contourner la mainmise de syndicats destructeurs d'emplois mais il va être remanié et vidé de sa substance. On le sent. Dès lors, on pourra dire qu'il ne restera plus rien de la loi Travail.

CE QUI EST DÉPRIMANT

C'est que 75% des Français sont opposés à la loi Travail et que plus de 60% soutiennent le mouvement social actuel. On a finalement les politiques qu'on mérite?

LE POINT SUR LE PÉTROLE

2016 est une année vraiment passionnante sur le marché du pétrole. Vous vous rappelez qu'avec la Chine, l'effondrement du pétrole était le sujet d'inquiétude majeure qui avait fait plonger les marchés en début d'année. Et personne ne voyait la fin de la baisse avec des prévisions autour de 20 dollars le baril. Résultat, comme souvent, le pétrole a presque doublé passant de 27.88 au plus bas le 20 Janvier, du jamais vu depuis 2003, à 50.49 au plus haut cette semaine.

POURQUOI CETTE HAUSSE?

L'élément déclencheur a été la reprise en mains du marché par l'Arabie Saoudite, qui joue le rôle équivalent d'une quasi banque centrale sur le marché du pétrole. Ils ont sonné la fin de partie à 30 dollars. Mais au sommet de Doha, rappelez vous, suite...

Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 31/05/2016 à 9:56
Signaler
Cela dit l'inversion de la hiérarchie des normes est une approche tordue. Il suffit de lister les seuls items relevant du seul niveau national (et en dehors de l'encadrement des salaires horaires, il n'y en a pas tant que ça).

à écrit le 27/05/2016 à 13:47
Signaler
"Cet article aurait permis de contourner la mainmise de syndicats destructeurs d'emplois" Ce monsieur pense que les salariés ne devrait pas pouvoir se défendre. Effectivement, ce n'est plus du journaliste.

le 30/05/2016 à 14:42
Signaler
c'est la course a plus de profit pour les dirigeants et actionnaires qui conduit a la délocalisation et a la destruction massive des emplois. les syndicats ne sont la que pour faire respecter la dignité des salariés. Sans eux on en serait encore ...

à écrit le 27/05/2016 à 10:49
Signaler
On ne peut pas dire qu'il n'y a plus rien dans cette loi travail et mettre en valeur ce fameux article 2 sur les accords d'entreprises, vous faites a ce moment la de la politique ce qui n'est pas votre role de journaliste !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.