Révolution fiscale aux États-Unis

 |   |  334  mots
Marc Fiorentino.
Marc Fiorentino. (Crédits : MonFinancier.com)
Chaque matin, l'actualité économique commentée par Marc Fiorentino...

On a franchi un pas essentiel pour la réforme des impôts aux États-Unis. Un pas gigantesque même. Sans prendre trop de risque, on peut d'ores et déjà annoncer que Trump va réussir à faire passer la vraie première réforme de son mandat. Et en plus il va la faire passer dans le timing qu'il souhaitait, avant la fin de l'année.

L'ACCORD DU SÉNAT
Il a utilisé la carotte et le bâton pour obtenir l'accord du Sénat, un accord qui était loin d'être acquis. Le texte doit maintenant repasser devant la Chambre des Représentants, il y aura encore quelques tensions, quelques bras de fer, quelques négociations de dernière minute mais ça y est la baisse massive des impôts aux États Unis c'est maintenant.

20%, 21% OU 22%
On ne connaît toujours pas le taux définitif de l'impôt sur les sociétés.
Petite incertitude de ce côté-là. Le Sénat souhaite un taux de 20%, Trump a évoqué la possibilité de le remonter à 22% pour réorienter une partie de la baisse vers l'impôt sur le revenu des ménages les plus modestes. Mais il ne s'agit que d'un détail. Que ce soit 20, 21 ou 22%, quand on vient de 35% aujourd'hui, on parle tout de même d'une manne exceptionnelle pour les entreprises. Les États-Unis deviennent un grand paradis fiscal pour les sociétés. C'est un tournant majeur. Pour les particuliers, ce sera moins spectaculaire. C'est une mesure qui est surtout un cadeau massif pour le monde du business.

QUEL IMPACT SUR LES MARCHÉS?
À court terme c'est évidemment une excellente nouvelle pour la Bourse et pour les valorisations des entreprises. On saura dans les jours qui viennent quelle partie de cette baisse des impôts était déjà anticipée dans les cours. À moyen terme, il va falloir étudier sérieusement...
Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/12/2017 à 10:42 :
"Le foie gras sera beaucoup plus cher à Noël,"

Le canard a prit une claque c'est un fait mais vu que les autorités françaises ont exterminé les trois quart des canards du sud ouest mettant en difficulté d'abord et avant tout les petits exploitants mais par contre avantageant la spéculation, c'est pas étonnant.

Les méthodes de voyous sont passés de la mafia à la finance et maintenant de la finance à la politique. Au secours.

"Le pari de Trump c'est que les entreprises généreront beaucoup plus de bénéfices et donc que l'assiette des recettes fiscales sera plus large et compensera partiellement l'accroissement du déficit mais ce n'est pas acquis."

On entend souvent parler de cette théorie mais jamais elle n'a été validée dans la réalité non ? On aurait des exemples ? C'est un pari qui me semble plus que risqué, impossible.

A mon avis Trump est en train de faire gonfler la bulle et quand tout pètera ce seront les entreprises copines avec lui qui s'en sortiront. Tout ceci est quand même particulièrement suspect, ça ne peut pas être que délirant les américains ayant toujours plusieurs coups d'avance en général.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :